Publicité

"Tu ne peux pas être tous les soirs en prime time" : Éric Antoine critique la stratégie de programmation de ses émissions sur M6

Guillaume Charles (M6) annonce le retour du
Guillaume Charles (M6) annonce le retour du "Juste Prix" présenté par Eric Antoine en access - Benjamin DECOIN/M6

L'animateur, bientôt à la tête de la nouvelle formule du "Juste prix" sur M6, a reconnu un "souci de programmation" des programmes qu'il incarnait en décembre dernier.

Une première dans sa carrière. Jusqu'ici cantonné au prime time – avec "Les traîtres", "Lego Masters", "Qui peut nous battre ?" ou "La France a un incroyable talent" – Éric Antoine prépare son arrivée en quotidienne sur M6. Comme son homologue Jarry l'a fait six mois plus tôt avec "Tout le monde veut prendre sa place", l'homme de spectacle s'apprête à remettre au goût du jour un jeu, "Le juste prix". Avec M6 et Fremantle, lors d'une conférence de presse organisée par M6, à laquelle puremedias.com a assisté ce mercredi 7 février 2024 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Éric Antoine a dessiné les contours de cette nouvelle version du programme culte présenté avant lui sur TF1 par Max Meynier (1987-1988), Éric Galliano (1988), Patrick Roy (1988-1992), Philippe Risoli (1992-2001) et Vincent Lagaf' de 2009-2015 (puremedias.com y reviendra dans un article prochainement).

"Tu ne peux pas être tous les soirs en prime time"

L'humoriste a, dans ce contexte, été interrogé sur une éventuelle surexposition sur la chaîne qui l'a vu naître en 2006. "Il y a beaucoup d'autres animateurs qui sont en quotidienne et en prime et que l'on adore. J'adore Nagui !", a-t-il balayé. "Stéphane (Plaza), on l'a eu tous les jours en quotidienne, les gens n'en ont pas marre. Cyril (Lignac), les gens n'en ont pas marre...", a t-il poursuivi. "Le problème, c'est plus le prime c'est-à-dire que le prime time, c'est un événement. Tu...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : Quel bilan pour "Bonjour !", la matinale de Bruce Toussaint, un mois après son arrivée sur TF1 ?
"The Eras Tour" : Disney+ s'offre le film-concert événement de Taylor Swift pour 75 millions de dollars
Mort de Robert Badinter : France Télévisions bouleverse ses programmes dès ce soir