"Il ne nous manquait plus que ses leçons d'écologie": Marine Tondelier répond aux attaques de Michel Sardou

Marine Tondelier le 12 janvier 2023 à Paris pendant ses vœux aux journalistes  - Emmanuel DUNAND / AFP
Marine Tondelier le 12 janvier 2023 à Paris pendant ses vœux aux journalistes - Emmanuel DUNAND / AFP

Une réponse ferme à Michel Sardou. La nouvelle patronne des écologistes a vertement répondu à l'artiste de variété française après les critiques de ce dernier à son encore ce mercredi soir sur BFMTV. Il lui a notamment reproché son attaque sur les milliardaires quelques jours plus tôt.

"Qu'on soit raisonnable par l'écologie en disant 'attention aux produits toxiques qu'on met dans l'alimentation' (...), oui. Mais là, elle parle pas d'écologie. Elle dit qu'elle veut la peau de Bernard Arnaut. Mais elle est con (sic). Bernard Arnault fait travailler des milliers de personnes", a jugé Michel Sardou sur notre antenne.

"Il ne nous manquait plus que les leçons d'écologie de Michel Sardou", a rétorqué Marine Tondelier sur son compte Twitter ce jeudi matin.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Elle dit qu'elle veut la peau de Bernard Arnault"

"Un rappel pour qu'il comprenne le rapport: le patrimoine financier de 63 milliardaires français émet autant de gaz à effet de serre que celui de la moitié de la population française", rappelle-t-elle.

Marine Tondelier faisait notamment référence à un rapport de l'ONG Oxfam. La fortune des 10 premiers milliardaires français a augmenté en seulement 2 ans de 189 milliards d'euros. Cela correspond "à l'équivalent de deux ans de facture de gaz, d'électricité et de carburant" pour l'ensemble des Français, d'après l'institution dirigée par l'ex-numéro 1 des écologistes Cécile Duflot.

Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, possède ainsi "une fortune équivalente à celle de 20 millions de Français", chiffre Oxfam France. Un peu plus tôt ce jeudi, Marine Tondelier avait déjà répondu aux attaques du septuagénaire.

"Ce monsieur m'insulte à la télé. Je pense que l'âge de la retraite pourrait être avancé pour Michel Sardou", a lancé l'écologiste sur Europe 1 (...) à quelques heures de la première journée de grève contre la réforme des retraites.

Greta Thunberg "pas très nette"

"Franchement, il trouve que Greta Thunberg est complètement excitée. C'est mal la connaître parce que c'est quelqu'un qui a beaucoup de sang-froid. Il trouve que c'est très frustrant de ne pas pouvoir rouler sur l'autoroute à 130km/h. Je pense que plein de gens s'en remettent", lui a encore répondu par média interposé l'élue verte.

Michel Sardou avait attaqué sur BFMTV l'activiste suédoise qui avait lancé en 2018 les grèves pour le climat dans toute l'Europe. Après des mois de retrait médiatique, la jeune femme a été arrêtée mercredi en Allemagne par les forces de l'ordre lors d'une manifestation contre l’extension d’une mine de charbon. Elle a été libérée après quelques heures de garde à vue.

"Celle-là, elle n'est pas très nette, elle me fait un peu peur quand même. Elle est excitée comme une pendule", a encore tancé celui qui est aussi comédien.

"Je n'aime pas l'écologie politique"

"J'aime l'écologie, je n'aime pas l'écologie politique", a conclu l'un des plus grands vendeurs de disques français.

Réponse de Marine Tondelier sur son compte Twitter: "Ce que Michel Sardou (...) doit aussi comprendre, c'est que les écologistes sont en train d'essayer de sauver les lacs du Connemara", l'un des plus grands tubes du chanteur.

Et de citer un communiqué de presse de l'institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) qui explique que le niveau des lacs a baissé de 5,5% en surface ces 40 dernières années à cause du réchauffement climatique.

Le chanteur, qui se lance dans une nouvelle tournée dans les prochains mois, se revendique régulièrement de "l'impolitiquement correct". Il a été plusieurs reprises pointé du doigt pour son soutien à la peine de mort, son soutien aux Américains pendant la guerre du Vietnam ou encore pour des paroles jugées sexistes.

Article original publié sur BFMTV.com