Publicité

Ne pas aller à l’école serait aussi nocif que fumer ou boire, selon une étude

Vous souvenez-vous de ces matinées où vous ne vouliez pas aller à l'école et où vos parents vous ont poussé vers la salle de classe ? Vous pouvez les remercier. En effet, comme l'explique une étude relayée par The Guardian, chaque année passée à l'école (ou après à l'université), vous permet de gagner en espérance de vie.

Dites le vous bien : sécher les cours est aussi dangereux que boire ou fumer. Dans le détail, ne pas aller à l'école est aussi nocif que le fait de consommer cinq boissons alcoolisées ou plus chaque jour ou de fumer 10 cigarettes. De quoi faire réfléchir avant de faire l'école buissonnière.

Pour en parvenir à de telles conclusions, l'étude menée dans la revue The Lancet Public Health a étudié la situation en provenance de pays industrialisés tels que le Royaume-Uni et les États-Unis, mais aussi de pays en développement tels que la Chine et le Brésil. Le constat est sans appel : le risque de mortalité d'un adulte diminuait de 2 % pour chaque année d'études à temps plein.

Faire un cursus complet comportant primaire, secondaire et une part d'étude universitaire permettrait d'obtenir des résultats semblables à ceux d'une personne ayant une alimentation saine tout au long de sa vie. Cela réduirait le risque de décès de 34 % par rapport à ceux qui n'ont aucune éducation formelle.

Cela ouvre la porte à de nouveaux questionnements : faut-il par exemple prolonger la durée de scolarité des plus jeunes afin de leur garantir une vie plus longue ? De nombreux débats pourraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Troubles psychiatriques : le stress à l'adolescence bouleverse le cerveau !
Sommeil : ce geste est à bannir si vous voulez bien dormir
Pourquoi les cigares ne sont-ils pas addictifs ?
Vieillissement : les multivitamines aideraient à protéger la mémoire
AVC : un nouveau médicament français promet une mortalité réduite de 50 %