Publicité

NBA: Wembanyama tout proche d'un exploit personnel malgré la défaite des Spurs

Les Spurs continuent d'errer dans les bas-fonds de la conférence Ouest. Mais le numéro 1 de la draft 2023 continue, quant à lui, de performer. Victor Wembanayama a ainsi rendu lors de la défaite contre Sacramento dans la nuit de jeudi à vendredi (127-122) une feuille de stats à 19 points (8/21 au tir), 13 rebonds, 4 passes, 5 contres et 5 interceptions, qui lui permet de réaliser un nouveau double-double, le 27e de sa saison de rookie.

Le jeune Français de 20 ans était à une passe près d’un “five-by-five", une performance rare dans la ligue nord-américaine qui se résume à faire cinq unités dans cinq catégories statistiques différentes.

Sur un prestigieux podium avec le Shaq et l'Amiral

Mais au-delà de ces énormes stats, Wembanyama est rentré, encore une fois, dans l’histoire. Il devient le 3e joueur le plus rapide à atteindre les plus de 1000 points, 500 rebonds, 150 blocks en carrière, en seulement 50 matchs. Il n’est devancé que par Shaquille O’Neal (43 matchs) et par David Robinson (47 matchs).

En plus de ça, le natif des Yvelines continue de faire réagir les grands noms du basket. Gregg Popovich, son coach, n’a pas manqué l’occasion de lui tresser des louanges avant le match sur son côté dominateur au rebond. "Je ne savais pas qu’il allait mener la ligue en contres. C’est un peu comme avec David Robinson. Tu regardes un match et tu commences à prendre David pour acquis." Même si la comparaison est flatteuse, le coach des Spurs tient tout de même à ne pas s’enflammer en rappelant qu’"il commet encore quelques pertes de balle" et que “toute cette saison est une sorte d’apprentissage pour lui, il apprend à connaître cette ligue.”

Kevin Durant est, lui, plus élogieux sur le futur dans la ligue de Wemby. Lors d’un entretien accordé sur la chaîne YouTube “Boardroom”, le MVP de la saison 2014 n’a pas longtemps hésité quand le présentateur lui pose la question sur qui sera le meilleur joueur NBA dans 10 ans. “Victor Wembanyama”, selon KD, différent des autres notamment par sa personnalité. Le Français continue de marquer le monde du basket sur et en dehors des terrains.

Article original publié sur RMC Sport