Publicité

NBA: succès de poids des Spurs face à Oklahoma City, Wembanyama en feu

Le prodige français Victor Wembanyama, excellent à trois points, a permis aux Spurs de s'offrir un succès de prestige contre le deuxième de la conférence Ouest Oklahoma City (132-118) jeudi à San Antonio.

Une victoire pour le grand retour dans la salle des Spurs

Près de quatre semaines après leur dernier match à domicile dans le Frost Bank Center, occupé par le rodéo, les San Antonio Spurs, bons derniers à l'Ouest (12 victoires - 48 défaites), ont offert un magnifique succès à leur public face au Thunder, deuxième (41-18) de la même conférence et candidat à un bon parcours en play-offs. Très bon toute la rencontre, Victor Wembanyama a enflammé la fin de match pour terminer avec 28 points, 13 rebonds, 7 passes et 5 contres.

Le Français de 20 ans, n°1 de la dernière draft, a rentré un tir du logo (peint sur le parquet, plus loin que la ligne à trois points) pour donner neuf points d'avance aux Texans à 3 minutes 20 du terme, avant de récidiver une minute plus tard et de hurler sa joie face au banc, bras serrés et muscles bandés. Wembanyama a tenté sept tirs longue distance pour en marquer cinq, son plus grand total depuis ses débuts en NBA en octobre.

"Wemby" marque des points dans la course au rookie de l'année

"Wemby" a ensuite enchaîné avec un bloc autoritaire sur son grand rival Chet Holmgren avant que Devin Vassell (28 points également) ne scelle le match. "Ça m'avait manqué, j'adore ça, jouer devant 16.000 personnes que j'aime", a-t-il lancé à la foule sous le regard amusé de "l'Amiral" David Robinson, ancien pivot star des Spurs.

Wembanyama a marqué les esprits dans la course à la récompense de "rookie de l'année", que devrait lui disputer Holmgren, Américain de 21 ans aux caractéristiques similaires au Français (2,16m contre 2,24m, polyvalent). Holmgren avait dominé le début de la rencontre (19 points à la mi-temps) avec son leader Shai Gilgeous-Alexander (31 points) avant d'être contrôlé en fin de match. Les Spurs respirent un peu avec leur deuxième victoire du mois de février seulement (en douze matches) avant de recevoir les Indiana Pacers dimanche.

Article original publié sur RMC Sport