Publicité

"Vous n'avez pas tout vu" : Ahmed Sylla revient sur l'interruption des César 2023 par une activiste

Ce vendredi 24 février s'est déroulée la 48e cérémonie des César, diffusée en direct et en clair sur l'antenne de Canal+. Comme chaque année, de nombreuses célébrités se sont succédées sur la scène de l'Olympia, afin de remettre les différentes récompenses aux lauréats. C'est par exemple le cas d'Ahmed Sylla et de Léa Drucker qui se sont présentés pour décerner conjointement un prix. Mais alors qu'il était en train de faire quelques plaisanteries, l'humoriste a été interrompu par une militante écologiste qui est montée sur scène.

Pour l'occasion, la jeune femme arborait un t-shirt blanc sur lequel était inscrit en anglais : "We have 761 days left (Ils nous reste 761 jours, ndlr)". Visiblement déboussolé par cette interruption, Ahmed Sylla a alors choisi de jouer la carte de l'humour pour détendre l'atmosphère. "Fallait que ça tombe sur moi. Sur la tête de ma mère, fallait que ça tombe sur moi. C'est un délire", a ainsi lancé le comédien de 32 ans. Mais ses propos n'ont pas été du goût de tout le monde, certains pointant du doigt que l'humoriste ne prenait pas assez au sérieux la question de l'urgence climatique.

De retour après une brève interruption #César2023 pic.twitter.com/YOhBzY4Wi0

— CANAL+ (@canalplus) February 24, 2023

Ahmed Sylla : "à aucun moment je n'ai voulu me moquer de l'écologie"

Au lendemain de la cérémonie, Ahmed Sylla s'est donc saisi de son compte Instagram pour revenir longuement sur cet incident. "Faut que (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Pierre Palmade : "J'ai envoyé à trois personnes...", ce jeu morbide auquel il s'est adonné
Glenn Viel : taille, femme, Instagram, Oustau, Top Chef... Tout savoir
"Les gens pensent que..." : Yannick Noah sans filtre sur sa vie au Cameroun
Lewis Capaldi atteint du syndrome de la Tourette : cette crise en plein concert qui a chamboulé ses fans (Vidéo)
Lady Gaga : la star attaquée en justice par un complice de ses voleurs de chien pour une raison surréaliste