Publicité

Narumi Kurosaki, son ex Nicolas Zepeda jugé en appel : le procès d'un meurtre sans corps

En avril 2022, il a été condamné à 28 ans de prison pour le meurtre de son ancienne petite amie Narumi Kurosaki. Aussitôt, ce jeune homme chilien avait annoncé son intention de faire appel. Le nouveau procès qui devait s'ouvrir ce mardi à Vesoul a été reporté à Vesoul. Avant même le début des audiences, un premier coup de théâtre a en effet provoqué la colère de la famille de la victime japonaise, tuée dans le Doubs en 2016. France 3 rapporte que Maître Antoine Vey, du barreau de Paris, qui devait défendre l’accusé, ne sera finalement pas son avocat. Nicolas Zepeda devait donc défendu par Maître Catherine Bresson, avocate commise d’office, mais il a finalement indiqué en avoir désigné un autre, Renaud Portejoie, sollicitant par la même occasion ce report d'audience. « Mon client n'entendait plus maintenir mon mandat. La situation actuelle m'empêchera en conscience d'assurer sa défense », a confirmé Antoine Vey dans une lettre adressée au président du tribunal la semaine dernière. « C’est une nouvelle injure qui est faite à la partie civile et à la famille de Narumi. C'est proprement scandaleux. J'ose le dire, très choquant. Nous n'avons pas à composer avec les turpitudes de la défense », a réagi l’avocate de la famille de Narumi.

Nicolas Zepeda continue à nier le meurtre dont il est accusé. Une défense basée notamment sur le fait que le corps de l’étudiante n’a jamais été retrouvé. Durant son premier procès, le garçon a reconnu être venu en France pour surveiller son ex-...


Lire la suite sur ParisMatch