Publicité

"Je n'ai pas peur de mourir", Shannen Doherty, atteinte d'un cancer invasif, livre un message plein d'espoir

"Je n'en ai pas fini avec la vie". L'actrice Shannen Doherty, atteinte d'un cancer invasif, s'est confiée au magazine People sur son combat contre la maladie.

Dans une vidéo diffusée sur Instagram, la comédienne célèbre pour ses rôles dans les séries américaines Beverly Hills et Charmed livre ses craintes et ses espoirs dans un message rempli d'optimisme.

Shannen Doherty évoque bien sûr la mort, mais aussi sa vie. Celle d'une personne reconnaissante pour "chaque seconde, chaque heure".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Je n’ai pas peur de la mort car je sais où je vais et les personnes que je vais voir. J’aurais peur si j’étais une mauvaise personne. Mais je ne veux pas mourir", assure-t-elle.

"Mes meilleurs souvenirs sont encore à venir"

Alors qu'elle poursuit son traitement, l'actrice de 52 ans est plus déterminée que jamais à aller de l'avant et informer le public. "Les gens savent peu de choses sur le cancer. Ils pensent que cela signifie qu’on ne peut pas marcher, pas manger mais ce n'est pas le cas. Nous sommes dynamiques et nous avons une vision tellement différente de la vie", affirme-t-elle.

"Je n'en ai pas fini avec la vie. Je n'ai pas fini d'aimer. Je n'ai pas fini de créer. Je n'ai pas fini d'espérer changer les choses pour le mieux", poursuit l'actrice.

Un cancer du sein lui a été diagnostiqué en 2015. Après avoir subi de nombreuses séances de chimiothérapie et une mastectomie, elle avait révélé être en rémission en 2017, avant d'annoncer une rechute trois ans plus tard, en 2020, au stade 4.

Début 2023, Shannen Dohery avait annoncé que ce cancer s'était propagé à son cerveau. Malgré une opération au niveau du crâne en juin dernier pour traiter la tumeur, Shannen Doherty a révélé mercredi que le cancer s'était désormais propagé dans ses os.

Toujours sur un ton léger, l'actrice fait le parallèle entre son cancer - qu'elle a surnommé Bob - et le jeu vidéo Pac-Man dans lequel un petit bonhomme jaune doit dévorer le plus de points dans un labyrinthe. "Ça grignote tout le corps. C'est l'une des pires expériences de ma vie."

Pourtant optimiste, elle conclut: "Mais ça va bien maintenant. Mes meilleurs souvenirs sont encore à venir."

Article original publié sur BFMTV.com