Publicité

Il n’a presque pas autant plu à Paris depuis près de 30 ans

Avec 222 millimètres de pluie tombés entre janvier et mars, le début d’année des Parisiens est très humide. Presque autant qu’en 1995, record des trente dernières années.

Une femme marche sous la pluie sur le parvis de la gare Saint-Lazare le 3 août 2023.  - Credit:
Une femme marche sous la pluie sur le parvis de la gare Saint-Lazare le 3 août 2023. - Credit:

Paris n'a jamais été réputée pour son soleil radieux et son ciel bleu. Toutefois, le début d'année 2024 est particulièrement maussade, et surtout pluvieux. Entre janvier et mars, il est en effet tombé 222 millimètres de pluie sur la capitale. Des chiffres qui frôlent le record des trente dernières années, établi en 1995 avec 250 millimètres lors des trois premiers mois, fait savoir Le Parisien.

À titre de comparaison, la moyenne des précipitations sur la capitale lors de la même période est de seulement 133 millimètres, soit une augmentation en 2024 de 67 % par rapport à la normale.

À LIRE AUSSI Adaptation au changement climatique : la Cour des comptes met la pression sur l'ÉtatAu fur et à mesure que l'on progresse dans l'année, les pluies augmentent même de plus en plus : de 63,9 mm en janvier, le niveau de précipitation est passé à 72,3 en février puis 86 en mars. Soit des augmentations de respectivement 34 %, 73 % puis 90 % par rapport à la moyenne des trente dernières années. Dans le détail, c'est le 17 janvier qui a été le jour le plus humide dans la capitale avec 26 millimètres de pluie.

Des températures malgré tout élevées

Cette situation n'est pas nouvelle. L'été dernier déjà, entre le 20 juillet et le 2 août 2023, Paris avait connu un temps particulièrement pluvieux.

Cela fait plus de vingt ans qu'il n'y avait pas eu autant de précipitations dans la capitale à cette période de l'année. Le cumul de pluie était presque deux fois supérieur à la normale, a [...] Lire la suite