Publicité

N’oubliez pas les paroles (France 2) : Ce rôle qu’a joué le père de Magali Ripoll dans son choix de devenir musicienne

Chanteuse, comédienne, animatrice, pianiste, accordéoniste et même chroniqueuse, l'artiste jongle avec brio entre ses nombreuses casquettes. Comment ? "C'est simple. Je fais un petit peu de tout, pas très bien et puis ça passe (rires). Non, je plaisante. En fait, je me laisse guider et au fur et à mesure du temps... Peut-être que ça sert à ça d'avancer dans l'âge, de mûrir et de commencer à semer des petites graines par-ci par-là. Parce qu'au fur et à mesure du temps, on m'appelle pour des choses qui réunissent à chaque fois le maximum de disciplines que vous venez d'énumérer", nous a-t-elle confié en janvier dernier. Et d'ajouter : "C'est-à-dire qu'on m'appelle de moins en moins pour uniquement jouer de l'accordéon, uniquement jouer du piano et venir chanter. À chaque fois, c'est plein de petits ingrédients comme ça qui s'ajoutent les uns aux autres. Et moi, ça me va très bien parce que le côté 'couteau suisse', j'adore ! Ce terme me convient bien parce que c'est quelque chose d'efficace et puis, j'aime bien être dans la multi-activités".

À lire également

N’oubliez pas les paroles (France 2) : Nouvel exploit pour Laetitia ! Sa cagnotte grimpe encore

"C'est à cause d'eux tout ça"

Cette vie d'artiste, Magali Ripoll en a rêvé et a heureusement pu compter sur le soutien de ses parents. À ce sujet, elle nous a d'ailleurs raconté : "Ils m'ont poussée en ce sens. C'est à cause d'eux tout ça (rires). C'est-à-dire qu'ils m'ont vraiment accompagnée. J'ai été chanceuse d'avoir cette éducation-là. Il fallait qu'il y ait des résultats. Ils ne m'ont jamais lâchée pour travailler mes instruments. Quand je passais des concours, quand je foirais, je n'avais pas de la pression non plus, mais ils n'étaient pas très contents. Ils voulaient que je bosse". La maman de deux enfants s'est ensuite souvenue : "D'ailleurs, c'est marrant parce que mon papa a eu 70 ans, il y a peu et je n'ai pas pu être présente alors je lui ai envoyé un message vidéo en lui disant : 'Voilà, je t'aime. Je te souhaite un joyeux anniversaire. Je te fais des gros bisous, mais c'est à cause de toi si je ne suis pas là, donc je sais que tu ne m'en voudras pas'&qu...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi