Publicité

« Je n’ai plus de fils » : la mère du terroriste de l'attentat de Paris « demande pardon à la France »

Les parents de l’auteur de l’attentat islamiste perpétré à Paris dans la soirée du 2 décembre, se sont exprimés en garde à vue lundi, témoignant leur soutien aux victimes de leur fils.

Des fleurs déposées en hommage au touriste allemand tué par un jeune radicalisé français, dans la soirée du samedi 2 décembre 2023, près du pont Bir-Hakeim, dans le XVe arrondissement de Paris (Illustration). - Credit:MAGALI COHEN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

« Des gens honnêtes et respectueux ». Auditionnés jusqu'en fin d'après-midi lundi 4 décembre, deux jours après que leur fils, Armand Rajabpour-Miyandoab, a tué un touriste allemand à coups de couteau et de marteau et blessé deux personnes dans la soirée du samedi 2 décembre, près du pont de Bir-Hakeim, à Paris (XVe arrondissement), les parents de l'assaillant ont fait forte impression, selon Le Parisien.

Comme le rapporte le quotidien ce mardi, d'après une source proche de l'enquête, le couple de Français originaires d'Iran a accueilli la nouvelle avec affliction, et s'est confondu en excuses auprès des victimes. « Le ciel leur est tombé sur la tête. Cette famille, ce sont des gens honnêtes et respectueux », cite Le Parisien.

Pour ces fervents laïques, arrivés en France après la révolution islamique en Iran, l'attentat islamiste perpétré par leur fils est un déshonneur. Surtout pour sa mère, qui, âgée de 62 ans, a martelé en garde à vue son amour pour son pays d'accueil, et son profond dégoût pour les actes de son fils de vingt-six ans : « Je n'ai plus de fils », aurait même lâché cette dernière, demandant « pardon à la famille de cet Allemand », et « pardon à la France ».

À LIRE AUSSI Attentat à Paris : « Des détenus radicalisés potentiellement dangereux continueront à sortir »

Le récit d'une radicalisation par à-coups

Des mots forts, auxquels s'ajoute le récit d'une radicalisation que retrace également Le Parisien. Converti à l'Islam à ses 18 ans, Armand Ra [...] Lire la suite

VIDÉO - Attentat près de la tour Eiffel: la garde à vue de l'assaillant se poursuit