Publicité

Il n’y aura jamais de microtransactions dans The Witcher

Il y a quelques jours, Capcom a lancé Dragon’s Dogma 2. Si ce RPG est déjà un succès commercial, il doit composer avec des retours parfois négatifs. Ce n’est pas tant la qualité de l’expérience qui est en cause, mais plutôt la gourmandise de l’éditeur japonais. En effet, Dragon’s Dogma 2 intègre des microtransactions qui permettent de se faciliter la vie — ce qui provoque la colère d’une partie des fans. Le studio polonais CD Projekt Red, spécialiste des RPG de grande envergure, a donné son avis sur la question.

À l’occasion d’un entretien publié le 29 mars sur StockWatch, Piotr Nielubowicz, le directeur financier de CD Projet Red, s’est exprimé sur les microtransactions et la décision d’en inclure dans de futurs jeux du studio : « Nous ne voyons aucune place pour les microtransactions dans les jeux solo. » La position est donc claire : les futurs jeux The Witcher et Cyberpunk ne s’articuleront pas autour d’une économie décriée par les joueurs et les joueuses. En revanche, CD Projet Red laisse la porte ouverte pour les expériences en ligne, plus propices à un tel modèle d’affaires, pour générer des revenus en continu — et alimenter de futures mises à jour.

Les microtransactions de Dragon's Dogma 2 // Source : Capture Steam
Les microtransactions de Dragon's Dogma 2 // Source : Capture Steam

Les microtransactions de Dragon’s Dogma 2. // Source : Capture Steam

Zéro microtransaction dans les jeux solo pour CD Projekt Red

On peut faire confiance à CD Projekt Red,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : The Witcher 3: Wild Hunt sur PS5 // Source : Capture PS5