Publicité

Nîmes: quatre personnes condamnées pour le guet-apens d'un homme qu'ils accusaient de pédocriminalité

À Nîmes, une affaire de guet-apens à l'encontre d'un potentiel pédocriminel a été soldée, ce mercredi 3 avril, par la condamnation de quatre adultes à des peines de prison. Comme le rapporte 20 minutes, les personnes avaient décidé de piéger un trentenaire sur un site de rencontre, à l'aide du faux profil d'une fille de 14 ans.

Selon Sud ouest, les faits sont survenus le 17 septembre 2023. Ce jour-là, le rendez-vous a été donné devant une Église des Landes. La victime du piège a été "rouée de coups de poings et de coups de pied", comme l'a expliqué au quotidien local le lieutenant-colonel de la gendarmerie de Dax, Simon Cahour.

Les agresseurs: quatre adultes mais aussi deux mineurs, dont le procès se tiendra devant le juge pour enfants le 14 mai prochain. Les six personnes ont, en plus des violences physiques, détruit sa voiture.

"Deux pneus avaient été crevés par ses agresseurs. Ces derniers l'ont alors poursuivi sur deux scooters, ont cassé un rétroviseur et jeté un parpaing sur la voiture", relatait encore le gendarme.

"On ne traque pas les gens"

Ils lui avaient, de surcroît, volé son téléphone portable. Résultat: les 4 personnes majeures ont été reconnues coupables de vol avec violence, et à 800 euros d'amende, assortie d'une interdiction de détenir une arme.

L'homme qui avait rendez-vous avec une supposée mineure, n'a, lui, rien commis d'illégal d'un point de vue légal. "On ne traque pas les gens, on ne monte pas de traquenard, on va voir les gendarmes", s'est emportée la substitut du procureur durant l'audience.

Article original publié sur BFMTV.com