Publicité

"Si ce n'était pas Xavi, je l'aurais déjà licencié": Laporta très cash sur le futur ex-entraîneur du Barça

C'est une communication peu commune. Joan Laporta, président du FC Barcelone, a publiquement reconnu, vendredi 2 février, que les actuels résultats décevants du club l'auraient poussé à démettre l'entraîneur de ses fonctions si celui-ci n'était pas Xavi.

"Si ce n'était pas Xavi, je l'aurais déjà licencié", a déclaré le dirigeant dans une interview donnée à RAC1, selon la retranscription de Mundo Deportivo. "Je ne vais pas écarter Xavi, parce qu'il ne le mérite pas. Il mérite qu'on lui fasse confiance", a-t-il ajouté, jugeant le coach catalan "libéré" depuis son annonce de départ au terme de la saison.

"Je n'ai parlé à aucun entraîneur"

Interrogé sur les pistes pour la succession de Xavi, Joan Laporta a expliqué s'en remettre au directeur sportif Deco: "Je n'ai parlé à aucun entraîneur. Il y a des principes de politique sportive auxquels le nouvel entraîneur devra s'adapter. Il y a des principes auxquels on ne peut pas renoncer parce qu'ils nous ont apporté la gloire dans le passé et nous n'allons pas y renoncer. (...) Un entraîneur avec un certain palmarès viendra, sauf si nous devons prendre une décision plus imaginative".

Les rumeurs portent notamment sur une promotion de l'ancien défenseur mexicain Rafael Marquez, actuellement en charge de l'équipe réserve. "Ce n'est pas exclu", a reconnu le président.

Le FC Barcelone occupe la 4e place du championnat espagnol, à 10 points du Real Madrid qui est en tête.

Article original publié sur RMC Sport