Néonicotinoïdes : la France interdit définitivement ces insecticides dangereux pour les abeilles

Pixabay

La pression de l’Europe semblait trop forte. Lundi 23 janvier, le ministre de l’Agriculture, Marc, Fesneau a déclaré que le gouvernement renonçait finalement à demander une mesure dérogatoire pour pouvoir autoriser l’usage des insecticides néonicotinoïdes, utilisés pour les semences de betteraves sucrières et interdits de mise sur le marché au sein de l’UE depuis 2018, explique France Info avec l’AFP. "Je n'ai aucune intention de balader les agriculteurs et en particulier ceux qui sont inquiets", a déclaré le ministre lors d'un point-presse à Paris. Rappelons que le 19 janvier, soit quatre jours plus tôt, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) rendait un arrêt jugeant que « les Etats membres ne peuvent déroger aux interdictions » dans le cas des semences traitées aux néonicotinoïdes, complète Le Monde. Un avis qui met un terme au contournement de la loi dont la France profitait puisque qu’un “projet de décret avait ainsi été soumis à consultation par le ministère de l'Agriculture, début janvier, afin d'autoriser l’usage de néonicotinoïdes pour les cultures de betteraves sucrières pour une troisième année consécutive”, explique France Info sur son site. La France est le premier producteur européen de sucre de betterave et le deuxième mondial derrière la Russie. “À un mois et demi des semis de betteraves, c’est une immense déception pour toute notre filière, qui plonge les betteraviers dans un grand désarroi”, a réagi auprès du Monde Frank Sander, président de la Confédération (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des "polluants éternels" détectés dans les eaux naturelles de 93 départements français
Faut-il couper les fleurs fanées sur une plante ?
Antarctique : un iceberg grand comme quinze fois Paris s’est détaché de la banquise
Pollution lumineuse : la nuit, le ciel est deux fois moins obscur qu’il y a 8 ans
Les centrales nucléaires polluent-elles ?