Publicité

Comment est né le bánh mì au Vietnam ?

On ne compte pas les amateurs de cuisine vietnamienne en France. Si certains ne jurent que le bò bún, ce bowl à base de vermicelles de riz, de crudités et de viande ou de poisson, d’autres préfèrent le phô, ce bouillon de viande et de légumes. Mais tous vous diront que l’un des plats les plus emblématiques (et les plus délicieux) du Vietnam est le bánh mì.

Le bánh mì est un sandwich vietnamien qui se compose généralement d'une baguette, d’une viande cuite (boeuf, poulet) ou d’une autre protéine (tofu) avec des crudités froides (carottes, radis, piment), d’herbes aromatiques (coriandre) et d’une sauce pour apporter du gras. Au Vietnam, les recettes dépendent des produits et de la région. “Il n’y a toujours pas de banh mi « classique » : on peut en trouver avec des poissons frits ou braisés, des fruits de mer (...) mais aussi avec beaucoup de garnitures exclusivement végétariennes”, explique au Monde Khanh-Ly Huynh, restauratrice et cofondatrice de Nonette Bánh mì. Vous pouvez par exemple trouver des bánh mì avec du pâté de foie de porc fait maison.

Créé pendant la colonisation du Vietnam par la France, le bánh mì est une version vietnamienne des sandwichs français. “Il apparaît au milieu du XIXe siècle et se démocratise peu après le départ des Français d’Indochine, au milieu du XXe siècle”, explique la spécialiste dont les parents sont d'origine vietnamienne.

Le terme bánh mì serait une retranscription des Vietnamiens de l’époque pour dire “pain de mie”. Pendant l’époque coloniale, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Où a été commis le premier attentat du monde ?
Comment est né le droit du travail au Moyen Âge ?
Quelle est l'origine de l'opéra ?
Il y a 10 ans, le vol Malaysia Airlines MH370 disparaissait : sera-t-il un jour retrouvé ?
Qui est l'inventeur de l'ascenseur ?