Publicité

Un mystérieux navire iranien aiderait les houthistes en mer Rouge

De l’extérieur, le Behshad “ressemble à un vraquier standard”, un de ces navires de charge destiné au transport de marchandises comme l’on peut en croiser beaucoup dans les eaux internationales. Mais depuis quelques semaines, ce bateau battant pavillon iranien “fait l’objet d’une surveillance de plus en plus minutieuse” car il est fortement soupçonné d’“aider les houthistes à s’en prendre au trafic maritime commercial”, écrit The Financial Times.

En riposte aux bombardements israéliens sur la bande de Gaza, les rebelles yéménites réputés proches de l’Iran ont lancé toute une série d’attaques de drones et de missiles contre des navires en Mer Rouge et dans le Golfe d’Aden.

Après avoir évolué “pendant des années” dans les eaux de la mer Rouge en étant quasiment “statique”, le Behshad a traversé le 11 janvier le détroit de Bab El-Mandeb pour se rendre dans le golfe d’Aden où, depuis, “il a suivi un parcours peu orthodoxe, lent et sinueux” que le quotidien britannique illustre dans une infographie éclairante.

Plus que des coïncidences

Après son arrivée au large du Yémen, trois navires ont été attaqués les 15, 24 et 26 janvier. En février, raconte le Financial Times, “une baisse des attaques des houthistes” a été enregistrée. Et à cette même période, le navire était amarré à Djibouti. Puis lorsque le Behshad a repris le large pour le golfe d’Aden, on a assisté à une “recrudescence soudaine” des attaques. L’une d’elles a touché le Rubymar qui a fini par couler plusieurs jours plus tard.

De plus, lorsque le True Confidence a été touché le 6 mars – la première attaque meurtrière de la série – le navire iranien ne se trouvait qu’à 43 milles marins [environ 80 kilomètres]. Selon un spécialiste des risques maritimes interrogé par le quotidien britannique, il est invraisemblable qu’il ne s’agisse que de coïncidences.

“Arsenal flottant”

Selon NBC News, citée par le FT, le Behshad aurait été la cible d’une cyberattaque, visiblement au moment où le navire a fait route vers Djibouti. Des officiels américains ont expliqué à la chaîne américaine d’information que “l’Iran utilise le navire pour fournir des informations de ciblage aux houthistes afin que leurs attaques contre les navires soient plus efficaces”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :