Publicité

Mystère dans une maison funéraire après la découverte de 35 corps non identifiés

En perquisitionnant les locaux d’une maison funéraire familiale de Hull, la police anglaise a découvert le corps de 35 personnes. Un chiffre qui ne correspond à rien et qui laisse penser qu’un trafic de cadavre ait pu avoir lieu.

À qui appartenaient les cendres ? C’est la question que se posent des centaines de familles anglaises après la découverte de 35 corps et de cendres humaines dans un salon funéraire de Hull, à l’est de l’Angleterre. Et déjà, une femme a découvert que son mari, dont elle avait transformé les cendres en bijoux, se trouvait encore au salon funéraire… Un véritable choc.

Mercredi 6 mars, la police anglaise a reçu un rapport faisant état de préoccupations concernant les « processus de stockage et de gestion liés aux soins du défunt » de la maison funéraire Legacy. Une perquisition a été réalisée dans la foulée dans les trois établissements du groupe et 35 cadavres ont été découverts, en plus de cendres humaines.

Problème : ce chiffre ne correspond pas au nombre de défunts censés reposer dans les locaux de Legacy, comme l’explique la presse anglaise.

Une enquête « extrêmement complexe et sensible »

La police a ordonné le transfert de tous les corps à la morgue de Hull et demandé qu’ils soient identifiés. Depuis, des centaines de familles ne cessent d’appeler les autorités pour s’assurer que leur proche ne soit pas concerné par ce « dysfonctionnement » et pour leur demander de faire toute la lumière sur ce qui se tramait derrière les murs des maisons funéraires Legacy.

Un délai de deux semaines leur a été annoncé, mais les investigations s’annoncent de longue haleine. Elle a été qualifiée d'« extrêmement complexe et sensible » par la police, car elle implique 120 employés et s...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - "Tant que les gens sortiront, je continuerai à faire des allers-retours à la morgue" : le cri d'alarme de Vassily, brancardier