Publicité

Myopie : une pandémie invisible

Dans cette interview, le Dr Christophe Orssaud revient sur les causes et les répercussions des troubles de la myopie, affectant le quotidien de millions de Français.   - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca
Dans cette interview, le Dr Christophe Orssaud revient sur les causes et les répercussions des troubles de la myopie, affectant le quotidien de millions de Français. - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca

Dans un article du Bulletin de l'Académie nationale de Médecine, Christophe Orssaud, du Centre de références des maladies rares en ophtalmologie de l'Assistance publique–Hôpitaux de Paris (APHP), revient sur la prévalence croissante des troubles de la myopie, plus fréquent trouble de la vision rencontré dans le monde. Tout comme l'Organisation mondiale de la santé, le chirurgien rappelle que les myopies graves sont les premières causes de cécité dans le monde (avec la cataracte). Pour LePoint, il revient sur les causes et répercussions de ces pathologies, à prendre très au sérieux.

Le Point : Depuis quand parle-t-on de pandémie concernant la myopie ?

Dr Christophe Orssaud : Les pays d'Asie du Sud-Ouest, la Corée, Hong Kong et Singapour sont touchés depuis près de vingt ans. Dans ces pays, la myopie affecte plus de 75 % de la population de moins de 20 ans, avec 22,9 % de la population concernée, soit 1 406 millions de personnes. Longtemps épargnées, l'Europe et l'Amérique du Nord sont aujourd'hui concernées. Et si le phénomène est arrivé progressivement, on peut dire qu'il s'accélère depuis cinq ou six ans.

De quelle myopie parle-t-on exactement ?

La myopie est une pathologie qui entraîne une baisse d'acuité visuelle de loin, la vision de très près étant quant à elle préservée. En cas de myopie pathologique (de -6 dioptres et au-delà), ce problème visuel s'accompagne d'atteinte de la rétine avec risque majeur de décollement et de lésion de la région de l'œil la [...] Lire la suite