Publicité

Mycoplasma pneumoniae, ce qu’il faut savoir sur cette bactérie

Mycoplasma pneumoniae se transmet par voie respiratoire via des fines gouttelettes contaminées.  - Credit:WLADIMIR BULGAR/SCIENCE PHOTO LI / WBU / Science Photo Library via AFP
Mycoplasma pneumoniae se transmet par voie respiratoire via des fines gouttelettes contaminées. - Credit:WLADIMIR BULGAR/SCIENCE PHOTO LI / WBU / Science Photo Library via AFP

Dans un communiqué, l'Organisation mondiale de la santé a réclamé à la Chine des « informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants ». En France, Santé publique France rapporte une hausse des cas de pneumonie infantile liés à la bactérie mycoplasma pneumoniae. Ainsi, pendant la semaine du 13 au 19 novembre 2023, Santé publique France a recensé 700 consultations SOS Médecins et 2 150 passages aux urgences pour des pneumopathies chez les enfants. Les enfants âgés de 5 à 10 ans et les adolescents sont particulièrement vulnérables.

Faut-il s'en inquiéter ? Cette bactérie intracellulaire, découverte en 1944, provoque des infections respiratoires aiguës. « Il s'agit de bronchites, de trachéobronchites ou de pneumonies atypiques [20 à 30 % des pneumopathies communautaires], d'évolution favorable. Chez l'enfant, les infections respiratoires à mycoplasma pneumoniae contribuent à l'exacerbation de l'asthme, de plus, il a été montré que la première crise d'asthme chez un enfant prédisposé survenait dans la moitié des cas au cours d'une infection aiguë à mycoplasma pneumoniae », détaille Eurofins, le réseau européen de biologie médicale.

À LIRE AUSSI Pneumonies en Chine : « Probablement un panachage de pathologies »

Mycoplasma pneumoniae se transmet par voie respiratoire via des fines gouttelettes émises par des personnes malades (dans la toux ou les éternuements par exemple). Les patients souff [...] Lire la suite