Publicité

Le musée Grévin met un frein à l’enthousiasme de Stéphane Plaza

Le 23 février 2024, Stéphane Plaza (ici à Roland-Garros en 2019) annonçait sur Instagram l'arrivée prochaine de sa statue au musée Grévin.  - Credit:Arnal-Durden / Starface / Cover Images
Le 23 février 2024, Stéphane Plaza (ici à Roland-Garros en 2019) annonçait sur Instagram l'arrivée prochaine de sa statue au musée Grévin. - Credit:Arnal-Durden / Starface / Cover Images

La semaine dernière, Stéphane Plaza était ravi d'annoncer son entrée au musée Grévin. Photo de lui et son double à l'appui, il partageait même un long texte, dédié à sa défunte mère, pour partager son émotion de rejoindre les doubles de cire « d'Hitchcock à Thomas Pesquet ». Et de se demander : « Qui sait ? Je serai peut-être placé à côté de mon double George Clooney ou de Brad Pitt ! »

Eh bien, celui « qui sait », c'est le musée Grévin, qui a mis le holà à l'annonce de l'animateur de Recherche appartement ou maison sur M6. Si les commentaires des publications Instagram de Stéphane Plaza sont fermés, le public s'est étonné de cette arrivée, avec plus ou moins de délicatesse, sur d'autres plateformes. La rengaine étant : pourquoi accueillir Stéphane Plaza, accusé de violences conjugales, quand on retire le double de cire de Gérard Depardieu, accusé de viols ?

Le musée Grévin et le temps de la justice

La réponse est simple : Stéphane Plaza a été un peu vite dans son annonce. La présentation de son double n'est pour l'instant pas à l'agenda des inaugurations du musée Grévin. L'établissement s'est en effet expliqué auprès du Parisien. Oui, l'agent immobilier le plus célèbre de France a bien été sélectionné par l'Académie Grévin, « dont les membres sont tous des personnalités du monde des médias », mais c'était en février 2023, soit avant qu'il ne soit accusé de violence par plusieurs ex-compagnes, dont deux ont porté plainte.

Avant les procédures judiciaires, son [...] Lire la suite