Publicité

Le mur d'Hadrien menacé d'effondrement par le réchauffement climatique

Il est l'un des plus beaux vestiges de l'Empire romain. Le mur d'Hadrien, nommé en hommage au successeur de l'empereur Trajan, fut construit entre 122 et 127 avant J-C. Chaque année, des milliers de visiteurs viennent admirer ce qui servait autrefois de muraille défensive visant à protéger les Romains d'une invasion Pictes, une tribu celtique vivant en Écosse.

Long d'environ 120 kilomètres, cette merveille historique faite de pierre se situe dans le nord de l'Angleterre actuelle, et s'étend à travers les comtés de Northumberland et de Cumbria. Son état inquiète aujourd'hui les spécialistes : sous l'effet du réchauffement climatique, le sol sur lequel le mur a été édifié montre des signes de fatigue.

Le mur d'Hadrien a traversé des siècles d'histoire, mais son avenir est aujourd'hui incertain. "Plus de 1.900 ans, c'est une longue période pour qu'un monument comme celui-ci survive. L'une des questions pour l'avenir, c’est : est-ce qu’il va survivre aux 1.900 prochaines années ?", s'interroge l'archéologue britannique Andrew Birley au micro de France Culture. Des tablettes manuscrites, des chaussures en cuir romaines, des armes, des jouets et même les plus anciens de gants de boxe du monde y ont été découverts, fournissant un témoignage unique de la vie des Romains. Plus loin dans l'interview, l'expert explique que ces vestiges archéologiques ont pu résister à l'épreuve du temps pendant des millénaires grâce aux marais et à la tourbe, une matière végétale qui provient de milieux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réchauffement climatique : ce glacier de l'Antarctique réussit à réparer lui-même ses fissures
Le Japon a recensé ses îles... et 7 000 nouvelles sont apparues
Animaux : la première maladie causée par le plastique décrite par la science
Recyclage : le compost obligatoire dans chaque foyer dès 2024
Le mystère des aurores boréales enfin résolu