Municipales : il refuse de porter un masque et casse une urne

Port du masque obligatoire pour le second tour des municipales

L’électeur de 80 ans a été placé en garde à vue par les gendarmes. Le vote a dû être suspendu durant 30 minutes.

C’est la nouveauté de ce second tour des élections municipales si particulier. En raison du Covid-19, le port du masque est obligatoire dans les bureaux de vote. Ce qui n’a pas plu à un électeur de Thorigny-sur-Oreuse, dans l’Yonne.

Âgé de 80 ans, l’homme n’a pas supporté de devoir porter un masque à l’intérieur du bureau de vote, rapporte France Bleu Auxerre. Après une altercation avec le président du bureau de vote qui refusait de le laisser entrer sans masque, le retraité s’est énervé : des insultes, il est passé aux menaces envers le président du bureau de vote, qui est également le maire du village.

En garde à vue pour “insultes, menaces et destruction”

"Il a commencé à m'intimider physiquement puis comme il a vu que je ne cédais pas, il a menacé de m'envoyer l'urne sur la tête", raconte le maire à France Bleu. Furieux, l’électeur passe ses nerfs sur l’urne, qu’il jette contre la table de vote.

Appelés sur place, les gendarmes ont interpellé l’homme de 80 ans et l’ont placé en garde-à-vue pour  "insultes, menaces et destruction". En raison de l’interruption du vote dû à cet incident, la fermeture de ce bureau de vote a été repoussée d’une heure. Le maire assure qu’il n’avait aucun contentieux avec cet électeur.