Publicité

Le Moulin Rouge va mettre fin à son numéro avec des serpents

Le Moulin-Rouge n'utilisera plus de serpents issus d'espèces protégées dans ses spectacles.  - Credit:Léa Farges / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Le Moulin-Rouge n'utilisera plus de serpents issus d'espèces protégées dans ses spectacles. - Credit:Léa Farges / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le cabaret parisien était accusé de maltraitance par des associations et des élus parisiens. La direction évoque un changement dans un « préavis raisonnable ».

Le Moulin Rouge va mettre fin à son numéro mettant en scène des serpents d'espèces protégées plongés dans un bassin, a-t-il indiqué jeudi 18 mars après une lettre de la mairie de Paris lui demandant « de ne plus utiliser d'animaux sauvages » dans ses spectacles. « Conscient des évolutions sociétales sur le bien-être des animaux, le Moulin Rouge cessera ce numéro », a indiqué la célèbre salle de cabaret parisienne après la lettre de la mairie, datée de vendredi et dont l'Agence France-Presse a eu copie.

Le cabaret précise toutefois avoir déjà annoncé cette décision aux deux députées co-rapporteures de la mission d'application de la loi du 30 novembre 2021 contre la maltraitance animale, Anne-Laurence Petel (Renaissance) et Danielle Simonnet (LFI). Cette loi, qui renforce l'encadrement des spectacles présentant des animaux sauvages, concerne les discothèques et les plateaux de télévision, mais pas les cabarets. « La question du respect des animaux (...) a toujours été essentielle » pour le Moulin Rouge, qui ne donne pas de date de fin pour son spectacle, évoquant « un préavis raisonnable » pour « les artistes et prestataires impliqués ».

Dans ce spectacle quotidien du cabaret, une danseuse plonge dans un bassin transparent et manipule de grands pythons, qui tentent de maintenir leurs têtes hors de l'eau. « Les deux espèces utilisées dans cette partie du spectacle, un python molure et un python réticulé provenant d'Asie du sud-est, sont des espèces protégées [...] Lire la suite

VIDÉO - Tom S-N (Breaking the chains) : "Des chiens ont été abattus. Certains ont été triples amputés. D’autres ont carrément explosé"