Publicité

Les mouchoirs en tissu sont dégoûtants, mais surtout pas si écolos que ça

Au moment où vous lisez ces lignes, votre nez subit peut-être les assauts du rhume, de la grippe, du Covid-19 ou d’une crise d’allergie, vous obligeant à garder à portée de main un mouchoir en papier ou en tissu.

Vous vous demandez probablement lequel de ces deux objets est le plus efficace pour empêcher la propagation des infections, et lequel a l’impact environnemental le moins important. Est-ce le mouchoir en tissu, qui existe au moins depuis l’époque romaine ? Ou le mouchoir en papier, développé plus récemment sous sa forme contemporaine, mais qui a rapidement envahi nos vies ? Les conclusions des scientifiques à ce sujet pourraient vous surprendre. Les voici.

Mouchoir en tissu et mouchoir en papier : lequel fut créé en premier ?

Si simples soient-ils, les mouchoirs que nous utilisons pour nous moucher ou capturer nos éternuements et autres quintes de toux sont les fruits d’une longue et complexe histoire.

Parmi leurs ancêtres figurent le sudarium qu’utilisaient, au Ier siècle de notre ère, les Romains afin d’éponger la sueur de leur visage ou pour masquer leur bouche. Au fil du temps, des pièces de tissus du même genre, que l’on considérerait aujourd’hui comme des mouchoirs, ont été utilisées comme couvre-chef, voile, déguisement, ou encore pour se nettoyer les mains, assainir des plaies, ou stopper le saignement.

Au sein des catégories les plus aisées de la population, elles constituaient un marqueur de classe sociale et de bonnes manières,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Des mouchoirs en tissu. // Source : Canva