Publicité

Le moteur de son Mini Countryman casse à 44 376 km !

Sandrine B., fidèle lectrice originaire de Fontenay-le-Fleury (78), saute sur l’occasion quand une amie se propose de lui vendre son Mini Countryman 1.6 122 Cooper, au mois de janvier de l'année dernière. Le SUV, immatriculé en août 2015, comptabilise tout juste 40 000 km et dispose d’un carnet d’entretien suivi. Notre lectrice profite dès lors, avec bonheur, de la présentation chic de son auto, qui n’oublie pas de répondre également à ses besoins familiaux. Mais cette joie s’avère de courte durée, car, au mois d’août, des à-coups provenant du moteur, accompagnés de l’alerte d’un voyant, apparaissent. Prudente, Sandrine stoppe le véhicule pour appeler une dépanneuse. Le verdict de la concession à laquelle a été confié le Countryman tombe deux semaines plus tard. Le bilan est lourd : une soupape, un joint de culasse et un tendeur de la chaîne de distribution hors service annoncent une facture de 3 097 € ! Sandrine reste pourtant confiante, comptant sur une réponse favorable à la demande de prise en charge qu'elle a envoyée au constructeur. Ses espoirs vont être rapidement déçus : la participation n'excédera pas 50 %, sous prétexte que le véhicule est âgé de plus de 5 ans.

L'âge de ce Countryman ne justifie en rien une trop faible participation

Au vu du faible kilométrage de son Countryman, qui n'a à peine plus de 44 376 km, Sandrine ne peut ce satisfaire d'un tel devis. Quelle stratégie...Lire la suite sur Autoplus