Moselle : il tabasse sa femme le soir de la Saint-Valentin et finit en prison

·2 min de lecture
La soirée de la Saint-Valentin a viré au cauchemar dimanche pour une habitante de Nilvange en Moselle...

En Moselle, un homme de 40 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Thionville à 16 mois de prison, dont 12 avec sursis pour avoir tabassé sa femme le soir de la Saint-Valentin, dimanche 14 février.

Une soirée de Saint-Valentin qui tourne au cauchemar. Dimanche, à Nilvange (Moselle), un homme d'une quarantaine d'années a franchi la ligne rouge avec sa compagne, rapporte Le Républicain Lorrain. Alors que le couple s'adonnait à des pratiques sexuelles et que la soirée se déroulait sans accroche, le quadragénaire, sous l'emprise de l'alcool et du cannabis, est devenu ivre de violence lorsque sa compagne a décidé d'aller se coucher, fatiguée.

Deux heures de violence

"Il m’a alors attrapée par les cheveux, m’a traînée puis attachée et s’est mis à me frapper", s'est souvenue la victime, lors de son témoignage à la barre. "Méconnaissable" et "frustré", son petit ami l'a ainsi rouée de coups pendant deux heures, avant qu'elle ne parvienne heureusement à appeler la police.

La police découvre le couple entièrement nu

Arrivées sur les lieux vers 1 heure du matin, les forces de l'ordre ont découvert le couple entièrement nu et entouré de sex-toys : le visage en sang, et couverte de bleus, la femme était allongée sur le sol, totalement prostrée, tandis que l'homme, toujours fou de rage, et barre de bois en main, s'en est pris à un policier, en le blessant à la cheville et au genou.

"J'ai honte de ce que j'ai fait"

Bilan de cette soirée sordide : 7 jours d'ITT pour la victime, et 16 mois de prison, dont 12 avec sursis, pour son bourreau. "J'ai honte de ce que j'ai fait", a confié le concubin violent lors de son procès.

Ce contenu peut également vous intéresser :