Moscou veut inclure Paris et Londres dans les négociations nucléaires

·1 min de lecture
MOSCOU VEUT INCLURE PARIS ET LONDRES DANS LES NÉGOCIATIONS NUCLÉAIRES

MOSCOU (Reuters) - La Russie a dit jeudi souhaiter que la France et le Royaume-Uni participent à des négociations élargies sur le contrôle des armes nucléaires qu'elle mène avec les Etats-Unis, auxquelles Washington entend selon Moscou inviter la Chine.

De hauts responsables américains et russes se sont retrouvés mercredi à Genève pour relancer les négociations et apaiser les tensions entre les deux pays après leur retrait respectif de plusieurs traités de contrôle des armes, notamment en Europe.

Mais pour l'ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, il sera indispensable d'élargir les discussions à d'autres puissances nucléaires, en particulier la France et le Royaume-Uni.

"Cette question est d'une importance particulière à la lumière de la récente décision de Londres d'augmenter de 40% son nombre d'ogives nucléaires maximal en le portant à 260 unités", a déclaré Antonov, selon des propos rapportés par le ministère russe des Affaires étrangères.

D'après l'agence Interfax, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré de son côté que les Etats-Unis souhaitaient que la Chine participe elle aussi aux négociations sur le contrôle des armes nucléaires.

(Reportage de Maria Kiselyova, version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles