Moscou nie toute violation des traités de désarmement

La Russie respectera ses obligations internationales, a assuré mercredi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov (photo), réagissant à un article du New York Times selon lequel Moscou a déployé un nouveau missile de croisière en violation du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire conclu en 1987 avec les Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Sergei Karpukhin (Reuters)

MOSCOU (Reuters) - La Russie respectera ses obligations internationales, a assuré mercredi le porte-parole du Kremlin, réagissant à un article du New York Times selon lequel Moscou a déployé un nouveau missile de croisière en violation du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire conclu en 1987 avec les Etats-Unis. "La Russie reste déterminée à respecter ses engagements internationaux, y compris le traité en question (...) Personne n'a formellement accusé la Russie d'avoir violé le traité", a déclaré Dmitri Peskov. Washington a déjà estimé en 2014 que Moscou avait violé le traité INF (Intermediate-Range Nuclear Forces Treaty) en procédant au tir expérimental de ce nouveau missile d'une portée de 500 à 5.500 km. Moscou a par la suite démenti avoir manque à ses engagements. (Maria Kiselyova, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)