Publicité

Moscou "falsifie" les votes dans les régions ukrainiennes occupées

Moscou "falsifie" les votes dans les régions ukrainiennes occupées

Les autorités d'occupation mises en place par Moscou ont ouvert le 10 mars le vote anticipé dans les territoires temporairement occupés de l'Ukraine pour l'élection présidentielle russe, qui durera jusqu'au 14 mars.

L'agence de presse du Kremlin, TASS, a rapporté le 10 mars que le vote anticipé a commencé dans la région occupée de Donetsk, mais a noté que le vote anticipé dans les zones proches de la ligne de front est en cours depuis le 25 février.

Le chef de l'administration militaire de la région ukrainienne de Louhansk, Artem Lysohor, a déclaré que 2 600 fonctionnaires de la commission électorale de la soi-disant 'République populaire de Louhansk' ont mené une campagne de porte-à-porte au cours des 20 derniers jours.

Selon le ministère russe de l'intérieur, environ 2,8 millions de résidents des territoires temporairement occupés de l'Ukraine sont désormais détenteurs d'un passeport russe. La Russie subordonne l'accès aux services dans ces régions, y compris les services sociaux et les soins de santé, à l'obtention d'un passeport russe.

Ceux qui refusent deviendront des citoyens étrangers ou des apatrides à partir du 1er juillet 2024. Il existe une possibilité réaliste que les individus soient déportés ou placés en détention après cette date s'ils n'ont pas de passeport russe, dans le cadre de ce que le ministère de la défense britannique appelle "une politique de russification implacable".

Institute for the Study of War continue d'estimer que le Kremlin et les responsables de l'occupation installés par la Russie ont l'intention de falsifier les votes en faveur du président russe Vladimir Poutine et de fabriquer un taux de participation élevé dans le but de légitimer l'occupation de l'Ukraine par la Russie auprès de la communauté internationale.