Publicité

Mort de Wanys : Darmanin défend les policiers et accuse les communistes de faire du LFI

La députée communiste Soumya Bourouaha a interrogé le ministre de l’Intérieur à l’Assemblée et dénoncé « le fléau du racisme systémique » dans la police.

POLITIQUE - Du LFI dans le texte ? La députée communiste Soumya Bourouaha a interrogé Gérald Darmanin lors des questions au gouvernement de ce 20 mars à l’Assemblée sur la confiance entre la population et les forces de l’ordre suite à la mort de Wanys, 18 ans, tué lors de la collision de son scooter avec un véhicule de police le 13 mars dernier à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis.)

Bernard Cazeneuve : « L’ordre sans justice est une illusion » - INTERVIEW

« Il faut refonder la doctrine du maintien de l’ordre, revenir à une utilisation mesurée de la réponse policière, réhabiliter la médiation au cœur de la relation police/population », a plaidé l’élue, avant de dénoncer « le fléau du racisme systémique dont le contrôle au faciès est l’un des tristes exemples », comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

« Je regrette que le groupe communiste, qui jusqu’à présent a toujours été solidaire des policiers, pose de plus en plus de questions qui ressemblent [à celles] de la France insoumise », a rétorqué le ministre de l’Intérieur.

Une marche blanche prévue

Il a également défendu les policiers : « Il s’agit de quelqu’un qui a fait un refus d’obtempérer, un jeune, comme il y a aussi des policiers, des gendarmes - 5 depuis que je suis ministre de l’Intérieur - qui sont morts du fait de ces refus d’obtempérer, » en reprochant à Soumya Bourouaha de ne « pas avoir eu un mot pour eux ».

La députée n’a effectivement pas mentionné directement les membres des forces de l’ordre décédés dans le cadre d’une intervention pour un refus d’obtempérer, mais elle a condamné les violences qui ont visé le commissariat de La Courneuve, ville d’origine de Wanys, et affirmé que « la population souffre et les forces de l’ordre souffrent également ».

Une marche blanche en l’hommage de Wanys est prévue ce jeudi 20 mars. Le rassemblement, organisé à l’initiative de la famille, doit débuter vers 17 h 00 à la Courneuve. Le préfet de police Laurent Nuñez avait annoncé lors de sa visite lundi matin au commissariat de La Courneuve que les effectifs de police seraient présents en nombre pendant quelques jours dans la ville.

À voir également sur Le HuffPost :

Les crimes et délits racistes sont en hausse spectaculaire et cela ne montre qu’une partie de la réalité

Macron à Marseille : qu’est-ce que l’opération « place nette XXL » contre la drogue qui vient d’être lancée