Publicité

Mort de Thomas à Crépol : quatre mois après les faits, la justice ne sait toujours pas qui l’a tué

Une photo d’illustration d’une banderole sur laquelle on peut lire « Thomas repose en paix » à Romans-sur-Isere, dans le sud-est de la France, le 22 novembre 2023, en hommage à l’adolescent décédé le 19 novembre 2023 à Crépol après avoir été blessé à l’arme blanche lors d’un bal dans ce petit village de la Drôme.
OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP Une photo d’illustration d’une banderole sur laquelle on peut lire « Thomas repose en paix » à Romans-sur-Isere, dans le sud-est de la France, le 22 novembre 2023, en hommage à l’adolescent décédé le 19 novembre 2023 à Crépol après avoir été blessé à l’arme blanche lors d’un bal dans ce petit village de la Drôme.

JUSTICE - Les mises en examen s’enchaînent, mais l’enquête piétine. Quatre mois après les faits, l’identité de l’auteur du coup de couteau qui a tué le jeune Thomas à la fin d’un bal de village à Crépol, dans la Drôme, reste incertaine à l’issue des interrogatoires de nouveaux suspects, a indiqué samedi 16 mars le parquet de Valence.

« À ce stade, le parquet rappelle que la détermination certaine de l’identité de l’auteur du coup de couteau mortel (...) n’est pas acquise », a ainsi écrit le procureur Laurent de Caigny dans un communiqué. Un nouveau coup de filet avait été mené ce lundi par la police et un total de 11 personnes avaient été interpellées.

À l’issue de leur garde à vue, cinq d’entre elles ont été mises en examen pour « homicide volontaire et tentatives d’homicides volontaires en bande organisée ». Deux d’entre elles ont été placées en détention provisoire et trois sous contrôle judiciaire. Les six autres personnes ont été relâchées sans poursuite.

Neuf premiers suspects avaient été interpellés et mis en examen pour les mêmes chefs d’accusation deux jours après les faits, le 21 novembre. Mais lors des auditions, aucun d’entre eux n’a reconnu avoir porté le coup de couteau fatal.

Une seule certitude après quatre mois d’enquête

« L’information judiciaire se poursuit et doit exploiter tous les éléments recueillis jusqu’à ce jour », a déclaré ce samedi le procureur Laurent de Caigny. Lors de ses dernières communications, le parquet de Valence avait indiqué que les circonstances exactes du drame restaient à élucider. Seule certitude : le coup de couteau a été porté à l’extérieur de la salle des fêtes du village de la Drôme, qui accueillait ce soir-là près de 400 personnes pour un bal hivernal.

Le bal avait tourné à la rixe quand des jeunes non invités, certains jugés hostiles par des témoins, ont été mêlés à une altercation à l’intérieur de la salle, avant des affrontements à l’extérieur, selon la même source. Les violences avaient fait huit blessés dont quatre graves. Thomas, un lycéen scolarisé à Romans-sur-Isère, capitaine junior de l’équipe de rugby du RC de Romans Péage, est décédé lors de son transport à l’hôpital.

À voir également sur Le HuffPost :

En Seine-Saint-Denis, un ado tué dans une rixe d’un coup de couteau

Ultradroite : ce que l’on sait de l’arrestation de 39 militants à Paris ce samedi