Publicité

Mort de Thomas à Crépol : l’édito de Pascal Praud qui dénonce le « système » hérisse ces journalistes et élus

Dans un édito, le présentateur de CNews Pascal Praud a fustigé un prétendu « système », qui voudrait « réécrire » le drame qui a coûté la vie à Thomas à Crépol.

Un fond sonore inquiétant, le regard grave en direction de la caméra, Pascal Praud alerte. Dans un édito, l’animateur-star de CNews l’affirme sans détour, ce mardi 5 décembre : « Le système, le fameux système, commence à réécrire Crépol. » Derrière le présentateur de L’Heure des Pros défilent des images du village surveillé par les forces de l’ordre et, en bas de l’écran, un bandeau en forme de question : « Crépol : une nouvelle version ? »

Meurtre de Thomas à Crépol : les révélations du « Parisien » ébranlent le récit de l’extrême droite

Dans son coup de gueule, Pascal Praud laisse peu de place aux interrogations et affirme au contraire à deux reprises que le « système » – un ensemble composé de « politiques, éditorialistes, intellectuels, artistes, personnalités » – est en train de « mettre en place les éléments pour expliquer que la mort de Thomas n’est pas celle qu’on a racontée ».

Des propos qui font directement référence aux révélations faites par Le Parisien et confirmées par franceinfo le matin même, selon lesquelles l’enquête sur la mort de Thomas ne s’oriente pas vers une piste identitaire. Une thèse qui invalide la thèse de l’extrême droite, qui décrivait ce fait divers comme une expédition punitive et gratuite menée, sur fond de haine raciale, par des jeunes de cités contre des blancs.

Une « machine à broyer la réalité »

« La machine à broyer la réalité est en marche ! », s’insurge Pascal Praud. « On cherchera le moindre fait, la moindre parole, le plus petit détail qui puisse disculper le ou les tueurs de Thomas ! », poursuit-il. « J’ai lu “Le Parisien” ce matin, j’ai écouté franceinfo, j’ai entendu hier soir une chaîne info… C’est parti ! La réécriture est en marche : vous n’avez pas vu ce que vous avez vu, le système va vous expliquer », conclut Pascal Praud, comme vous pouvez l’entendre ci-dessous :

Un édito qui suscite une cascade de réactions indignées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de journalistes. « Cet édito foncièrement complotiste est tout bonnement hallucinant. Ou comment faire de la désinformation sur une chaîne télé en toute impunité », dénonce sur X (ex-Twitter) Nejma Brahim, journaliste à Mediapart.

Complotisme et désinformation

« La chaîne sans journaliste, sans reportage, juste avec des polémistes polarisateurs fait la leçon au vrai journalisme, celui qui prend le temps de l’enquête, du reportage, de la contextualisation… », déplore à son tour le journaliste politique Thomas Legrand.

« On est en plein dans les “alternatives facts”, la vérité est moins importante que l’opinion, et si elle ne me plaît pas, elle n’existe pas, c’est une manipulation », renchérit Théophile Pedrola, journaliste à France Bleu Normandie.

« Terrifiant. Le complotisme érigé en journalisme », a commenté la députée Renaissance Carole Janvier. « Système qui le rémunère bien cher chaque jour pour remplacer le journalisme par de la polémique », ironise de son côté Marie Pochon, députée écologiste de la Drôme.

« Le “système” qu’il fustige, c’est un article écrit par des journalistes sur la base des investigations menées des enquêteurs de gendarmerie… Réjouissons-nous : il n’a pas (encore) cité ni les francs-maçons, ni les Juifs, ni Soros. Prochaine étape du récit complotiste ? », ironise la journaliste d’Arrêt sur images Nassira El Moaddem.

« Il a pris des cheveux blancs Lalanne ces derniers temps non ? », s’amuse le député Renaissance Éric Bothorel en référence aux divers engagements du chanteur, tour à tour en lutte contre la République, les vaccins et, bien sûr, le « système ».

À voir également sur Le HuffPost :

Mort de Thomas à Crépol : neuf jeunes mis en examen, notamment pour « meurtre en bande organisée »

Gérard Collomb : pourquoi sa citation sur les banlieues refait surface après sa mort

VIDÉO - "Ils ont été parfaits" : Pascal Praud de retour à l'antenne de L'heure des pros sur CNews