Publicité

Mort du soldat Hervé Servius après un accident survenu en entraînement, annonce Sébastien Lecornu

Le brigadier-chef Hervé Servius est décédé le 1er décembre 2023 après un accident lors d’un entraînement dans le Var.
Armée de terre Le brigadier-chef Hervé Servius est décédé le 1er décembre 2023 après un accident lors d’un entraînement dans le Var.

ARMÉE - L’armée est une nouvelle fois en deuil. Le ministre français Sébastien Lecornu a annoncé ce samedi 2 décembre sur X le décès, la veille, du brigadier-chef Hervé Servius « suite à une longue hospitalisation après un accident survenu lors d’un entraînement opérationnel ».

« J’ai appris avec tristesse le décès du brigadier-chef Hervé Servius », a déclaré le ministre des Armées sur le réseau social, ajoutant adresser son « soutien et (s)es sincères condoléances à sa famille et ses frères d’armes ». Une photo du soldat accompagne son message.

Hervé Servius appartenait au 35e régiment d’artillerie des parachutistes basé à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. Créé en 1873, le 35e RAP est l’unique régiment français spécialisé dans l’artillerie parachutiste et des appuis d’urgence.

« Un soldat de très grande valeur »

Sur X (ex-Twitter), l’armée de terre explique que le soldat a été victime d’un accident le 1er novembre 2022 : « Au cours d’un déplacement en section sur le terrain militaire de Canjuers [dans le Var, NDLR], le CAESAR dont il est le pilote effectue une sortie de route. » Il a succombé à ses blessures un an plus tard.

Hervé Servius s’était engagé dans l’armée de terre en 2014 et a notamment été déployé au Mali en 2018 dans le cadre de l’opération Barkhane. En 2019, le brigadier-chef a été en mission aux Émirats arabes unis puis il est retourné au Mali l’année suivante.

« Rigueur », « professionnalisme », « sérieux », « comportement irréprochable »... l’armée de terre parle dans son communiqué d’un « soldat de très grande valeur ». Il était pacsé et père d’un enfant.

À voir également sur Le HuffPost :

En Irak, mort du soldat français Nicolas Mazier, dans une opération antiterroriste

Militaires français morts en Irak : qu’est-ce que l’opération Chammal menée par la France ?