Publicité

Mort de Shawn Barber, perchiste et champion du monde en 2015, à 29 ans

Shawn Barber ici en 2016, est mort à 29 ans le 18 janvier 2024.
MARK RALSTON / AFP Shawn Barber ici en 2016, est mort à 29 ans le 18 janvier 2024.

ATHLÉTISME - La communauté des perchistes est en deuil. Le Canadien Shawn Barber, ancien champion du monde de saut à la perche, est mort à l’âge de 29 ans à son domicile au Texas, a annoncé ce jeudi 18 janvier son agent.

Shawn Barber avait remporté le titre mondial en 2015 à Pékin en franchissant une barre à 5,90 m et avait décroché la même année son autre grande couronne internationale lors des Jeux panaméricains de Toronto.

C’est via un message Instagram que Paul Doyle, son agent, a annoncé la mort du perchiste canadien, sans donner de détails sur les circonstances de son décès. Les médias canadiens comme CBC évoquent un décès lié à des complications médicales.

« Un ami que l’on n’oubliera jamais. Le perchiste olympique canadien Shawn Barber est décédé », a écrit son agent sur la page Instagram de Doyle Management.

La tristesse de Renaud Lavillenie

Barber est toujours le détenteur du record canadien en salle à 6 mètres et en extérieur à 5,93 m. « Shawn a également été finaliste olympique aux Jeux olympiques de 2016 à Rio De Janeiro. Il nous manquera beaucoup », a ajouté Paul Doyle.

Le perchiste qui avait la double nationalité américaine et canadienne avait surpris tout le monde en remportant l’or mondial en 2015 à seulement 21 ans devant l’Allemand Raphael Holzdeppe, et le favori, le Français Renaud Lavillenie.

« Je ne peux pas croire que tu sois parti, Shawn. Repose en paix mon ami », a réagi le champion français sur Instagram peu après l’annonce, ajoutant que la « famille du saut à la perche a perdu une personne extraordinaire ». Mondo Duplantis, qui domine actuellement la discipline, a lui partagé une photo de l’athlète et écrit : « RIP mon ami. »

À voir aussi sur Le HuffPost :

Dans l’« Envoyé spécial » sur Kylian Mbappé, sa mère Fayza Lamari lui a volé la vedette

Le but splendide d’Antoine Griezmann lors d’Atlético-Real Madrid, à la 100e minute du match