Mort du rockeur britannique Spencer Davis à l'âge de 81 ans

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Spencer Davis - Capture d'écran YouTube
Spencer Davis - Capture d'écran YouTube

Spencer Davis, guitariste gallois connu pour ses tubes au sein du Spencer Davis Group, est mort lundi à l'âge de 81 ans. Il était à l'hôpital, où il était traité pour une pneumonie, comme l'a rapporté son agent à la BBC.

Né en 1939 à Swansea, au sud du Pays de Galles, il s'est installé à Birmingham, en Angleterre, dans les années 1950. Là, il côtoie la scène montante du rock britannique; il a notamment formé le groupe The Saints avec Bill Wyman, futur membre des Rolling Stones, et joué avec Christine McVie, avant qu'elle n'intègre Fleetwood Mac.

Plusieurs tubes dans les années 1960

Il rencontre le succès durant la décennie suivante avec la formation qui portait son nom. Il y assurait la guitare, Steve Winwood (futur membre de Traffic) le chant, Muff Winwood la basse et Peter York la batterie.

Leader non-officiel du groupe, Spencer Davis était celui qui répondait aux interviews. Ils se sont d'abord fait connaître avec le tube Keep on Running, qui a détrôné We Can Work It Out/Day Tripper des Beatles la première place des classements britanniques en 1966. Ils se sont à nouveau hissés en tête du podium cette année là avec Somebody Help Me. D'autres tubes ont suivi, notamment I'm A Man et Gimme Some Lovin' (que l'on entend sur la bande-originale de la comédie romantique Coup de foudre à Notting Hill), reprise plus tard par les Blues Brothers.

https://www.youtube.com/embed/xcxYX8KPhGk?rel=0

Reformation des années plus tard

Le triomphe est de courte durée: toujours d'après la BBC, The Spencer Davis Group se sépare en 1967 lorsque Steve Winwood rejoint Traffic. Spencer Davis s'installe alors en Californie pour tenter l'aventure solo.

Après des différends avec sa maison de disques Island Records, qu'il accuse de ne pas l'avoir rémunéré pour ses succès, il intègre la maison et se reconvertit dans la promotion d'artistes. Bob Marley a fait partie des musiciens qu'il a promus. Il a reformé le Spencer Davis Group dans les années 1980 sans les frères Winwood, et ils sont repartis en tournée.

Article original publié sur BFMTV.com