Mort de Robin Le Mesurier, fidèle guitariste de Johnny Hallyday

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Robin Le Mesurier le 9 décembre 2017, lors des obsèques de Johnny Hallyday à La Madeleine - Bertrand Guay - AFP
Robin Le Mesurier le 9 décembre 2017, lors des obsèques de Johnny Hallyday à La Madeleine - Bertrand Guay - AFP

Il a accompagné Johnny Hallyday pendant plus de vingt ans: le guitariste anglais Robin Le Mesurier est mort mercredi à l'âge de 68 ans, selon une information du Parisien confirmée par l'entourage de l'artiste à BFMTV. D'après le quotidien, le musicien a été emporté par un cancer.

Né à Londres en 1953, Robin Le Mesurier a fait carrière aux États-Unis. Après avoir fait ses armes aux côtés de Cat Stevens, Elton John, Ron Wood, ou encore Rod Stewart pendant la majeure partie des années 1980, il est devenu le fidèle guitartiste de Johnny Hallyday au début de la décennie suivante. Le Parisien raconte que c'est en 1994 avec l'album Rough Trade, en langue anglaise, que leur collaboration a démarré. Elle s'est poursuivie jusqu'à la mort du chanteur en 2017.

"Frères de coeur"

"Je suis resté avec mon frère de cœur", expliquait Robin Le Mesurier en 2019 à BFMTV. Il faisait alors la promotion de son livre, Mes 1000 concerts avec Johnny (Talent Éditions), qui revient sur leurs 20 ans de carrière en commun. Il y racontait notamment un épisode durant lequel Michel Sardou aurait tenté de l'embaucher pour l'une de ses tournées:

"Sardou lui a dit qu'il allait partir en tournée. Il a dit à Johnny Hallyday 'je voudrais que Robin soit mon guitariste sur ma tournée', et Johnny a dit non. Quand il disait non, c'était non." 876450610001_6102471702001

"Nous n'avons jamais eu un seul désaccord"

Robin Le Mesurier a d'ailleurs fait partie des musiciens qui ont participé aux obsèques de Johnny Hallyday, le 9 décembre 2017 à La Madeleine. Guitare à la main, il se tenait aux côtés de Yarol Poupaud et Maxim Nucci (deux autres acolytes du Taulier) pour un hommage musical. Ce jour-là, il portait un pendentif représentant Jimi Hendrix crucifié. Johnny arborait le même et lui avait fait cadeau d'un exemplaire:

"On jouait au Palais des sports et il était venu dans ma loge", s'était-il souvenu en 2019 pour BFMTV. "Il m'a demandé si j'aimais son collier (...) Le lendemain il m'a dit 'Robin, j'ai quelque chose pour toi'. Il a sorti un petit sac et il y avait (le pendentif) dedans. Je le porte tous les jours, partout. Je ne l'enlève jamais. À chaque fois que je me regarde dans le miroir, je le vois et je pense à lui."

Le Parisien avait rencontré Robin Le Mesurier il y a trois semaines, à Los Angeles, pour la sortie du documentaire Mon Nom est Johnny: "En 23 ans de collaboration, nous n’avons jamais eu un seul désaccord", avait-il confié. "Notre relation a duré beaucoup plus longtemps que bien des couples. C’était un homme et un ami extraordinaire."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles