Publicité

Mort de Robert Badinter : le mystère de la disparition de sa fille Judith à tout jamais emporté avec lui ?

Robert Badinter nous a quittés. L'homme politique, ancien garde des Sceaux grâce à qui a la peine de mort a été abolie, est décédé ce vendredi 9 février à l'âge de 95 ans, emportant à tout jamais avec lui le secret de la disparition de sa fille Judith ?

C'est un pilier de la politique française, qui aura marqué l'Histoire à tout jamais grâce à l'abolition de la peine de mort, qui vient de s'en aller. Ce vendredi 9 février 2024, Robert Badinter, ancien garde des Sceaux, est décédé à l'âge de 95 ans d'après les informations relatées par Le Monde. Un hommage national lui sera rendu comme l'a fait savoir le président de la République Emmanuel Macron. L'ancien président du conseil constitutionnel laisse derrière lui son épouse, Elisabeth, ainsi que leurs trois enfants, Judith, Simon et Benjamin.

En 1987, Elizabeth et Robert Badinter sont confrontés à une situation de taille et très inquiétante pour des parents : la disparition de leur fille Judith. Les détails de cette histoire sont dignes d'un mauvais scénario. Arrivée quelques jours plus tôt au moulin Silly-Tillard où la famille Badinter a pour habitude de se retrouver en week-end ou pendant les vacances, Judith Badinter n'arrive plus à dormir. Ce matin-là, elle laisse alors une note à son frère indiquant qu'elle part faire un jogging. Après plusieurs heures sans nouvelle, une employée de maison donne l'alerte et des recherches sont lancées.

Judith Badinter a disparu sans que personne n'explique son absence. Comme l'indique Le Monde, "une centaine de gendarmes, appuyés par trois hélicoptères et des chiens policiers, entament aussitôt les recherches. Des pompiers fouillent les abords de la rivière ou la jeune...

Lire la suite


À lire aussi

Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
PHOTO Mort de Mireille Darc : son empreinte laissée à tout jamais à Douchy, maison d'Alain Delon