Publicité

Mort de Robert Badinter, l'homme de l'abolition de la peine de mort : réaction forte d'Emmanuel Macron

On lui doit d'avoir défendu corps et âme l'abolition de la peine de mort en France. L'ancien ministre de la Justice Robert Badinter est mort à l'âge de 95 ans a appris l'AFP auprès de sa collaboratrice, Aude Napoli.

Robert Badinter, ancien ministre de la Justice de François Mitterrand et ancien président du Conseil constitutionnel à qui l'on doit la défense de l'abolition de la peine de mort devant le Parlement, est décédé ce vendredi 9 février 2024. Il était âgé de 95 ans. Une information transmise par sa collaboratrice Aude Napoli à l'AFP. Surnommé l'avocat des causes justes, il était l'une des figures importantes du socialisme français.

Elevé par sa grand-mère pendant que ses parents travaillaient dur dans une entreprise de négoce de fourrure du 13e arrondissement, Robert Badinter est né à Paris. Son père, Simon Badinter, est arrêté par la Gestapo lors d'une rafle en 1943. Robert, 14 ans, part à sa recherche et manque d'être, lui aussi, arrêté. Simon est déporté et meurt peu après au camp de Sobibor. Trouvant refuge avec sa mère, Charlotte Rosenberg, et son frère, Claude Badinter, à Cognin en périphérie de Chambéry, il entamera par la suite des études de sociologie puis se réoriente vers le droit.

Robert Badinter, abolitionniste de la peine de mort sous François Mitterrand

Avocat à 22 ans, Robert Badinter devient rapidement un ténor du barreau spécialisé en droit pénal, rappelle Le Point. Oeuvrant contre la peine capitale aux côtés de Jean-Denis Bredin, son associé, et de Philippe Lemaire, il a été marqué par la peine de deux de ses clients, guillotinés en 1972. Il rencontre en 1953 François Mitterrand, amateur de tennis et veut porter...

Lire la suite


À lire aussi

Brigitte Macron ose la robe tube scintillante : soirée au bras d'Emmanuel Macron, Victoria et Sofia de Suède impressionnent
"Je ne sais même pas comment il fait" : Brigitte Macron impressionnée par Emmanuel Macron et son rythme effréné
Tiphaine Auzière, ses rapports avec son beau-père Emmanuel Macron : les mots rares de la fille de Brigitte Macron