Publicité

Mort de Rita Lee, icône du rock brésilien, à 75 ans

Rita Lee, légende du rock brésilien, avec le groupe mythique Os Mutantes et en solo et des succès comme Lança Perfume, est morte lundi soir à Sao Paulo à 75 ans, a annoncé mardi sa famille sur les réseaux sociaux.

La chanteuse et compositrice, qui souffrait d'un cancer du poumon depuis 2021, est morte "dans sa résidence de Sao Paulo, hier soir, entourée de l'amour de toute sa famille, comme elle l'a toujours voulu", peut-on lire dans un communiqué publié sur Instagram.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

La veillée funèbre aura lieu mercredi, au planétarium du parc Ibirapuera, le poumon vert de la mégalopole brésilienne.

"Reine" du rock brésilien

Sacrée de son vivant la "Reine" du rock brésilien, elle avait marqué son époque par son esprit libertaire, sa voix, mais aussi son look: cheveux mi-longs au teint éclatant (souvent en rouge) et lunettes aux verres colorés.

Née à Sao Paulo le 31 décembre 1947, dans la classe moyenne brésilienne, Rita Lee Jones a commencé sa carrière musicale dans les années 60, chantant des reprises des Beatles.

Mais c'est avec le trio de rock Os Mutantes qu'elle a acquis la renommée, à l'apogée du tropicalisme, mouvement libertaire qui a révolutionné la musique brésilienne en pleine dictature militaire (1964-1985).

Après son départ du groupe en 1972, elle a poursuivi sa carrière en solo, avec de grands succès comme Ovelha Negra (1975), Mania de você (1979), Lança Perfume (1980), et Amor e sexo (2003).

Elle s'est retirée de la scène à 64 ans, en 2012, et vivait depuis recluse à Sao Paulo avec son mari, Roberto de Carvalho, et au milieu de ses animaux, son autre grande passion.

Article original publié sur BFMTV.com