Publicité

Mort du petit Émile : « Cette nouvelle déchirante était redoutée »

« Cette nouvelle déchirante était redoutée », ont réagi les parents du petit Émile dimanche, via un communiqué de leur avocat, après la découverte et l’identification d’ossements de leur fils de deux ans et demi, disparu il y a neuf mois dans le hameau familial du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence).

« Si cette nouvelle déchirante était redoutée, l’heure est au deuil, au recueillement et à la prière », ont expliqué Marie et Colomban Soleil, par l’intermédiaire d’un communiqué de leur avocat, Jérôme Triomphe, en précisant qu'« il n’y aura pas d’autres déclarations » de leur part.

« Marie et Colomban savent désormais en ce dimanche de la Résurrection qu’Emile veille sur eux dans la lumière et la tendresse de Dieu », y est-il écrit.

« Mais la douleur et le chagrin demeurent », ont-ils ajouté dans ce communiqué, demandant aux journalistes de « respecter leur deuil en ne se présentant pas chez eux et en ne cherchant pas à les contacter ».

« Les enquêteurs continuent leur travail dans le nécessaire secret de l’instruction pour que puissent être découvertes les causes de la disparition et de la mort d’Emile », précise le communiqué.

Des ossements retrouvés samedi

Le parquet d’Aix-en-Provence avait annoncé en début d’après-midi dimanche que des « ossements » identifiés comme ceux du petit Emile avaient été retrouvés la veille à proximité du hameau du Haut-Vernet.

À lire aussi Corps d’Emile retrouvé : neuf mois d’un épais mystère

C’est là que l’enfant, alors sous l...


Lire la suite sur ParisMatch