Mort de Pelé : de Mbappé à Neymar, le monde du foot pleure son « Roi » disparu

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

FOOTBALL - Une onde de choc, bien au-delà du monde du football. Dans les minutes qui ont suivi l’annonce de la mort de la légende du ballon rond Pelé à l’âge de 82 ans, Kylian Mbappé a tout de suite souhaité lui adresser un ultime message ce jeudi 29 décembre.

Souvent comparé au joueur brésilien pour sa précocité et son talent, l’attaquant de l’équipe de France a écrit sur Twitter : « Le roi du football nous a quittés mais son héritage ne sera jamais oublié. RIP ROI ». Sur une photo partagée par le natif de Bondy avec son tweet, les deux hommes partagent un moment ensemble, tout sourire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Il a fait du football un art » pour Neymar

Autre footballeur indissociable du « Roi Pelé », le brésilien Neymar Jr. lui a également adressé un long message sur Instagram, rappelant qu’il avait « donné la parole aux pauvres, aux noirs et surtout : il a donné de la visibilité au Brésil ».

« Avant Pelé, le 10 n’était qu’un chiffre. J’ai lu cette phrase quelque part, à un moment de ma vie. Mais cette belle phrase est incomplète. Je dirais qu’avant Pelé, le football n’était qu’un sport. Pelé a tout changé. Il a transformé le football en art, en divertissement. Il a donné la parole aux pauvres, aux noirs et surtout : Il a donné de la visibilité au Brésil. Le football et le Brésil ont élevé leur statut grâce au Roi ! Il est parti mais sa magie demeure. Pelé est POUR TOUJOURS !! »

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

Parmi les autres joueurs qui lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux, plusieurs légendes brésiliennes d’hier et d’aujourd’hui comme Ronaldo, Casemiro ou Romario. Ce dernier a salué l’homme « élu athlète du siècle, Edson Arantes do Nascimento » qui « a fait plier le monde devant son talent, emmenant le football brésilien sur l’autel des dieux ». Avant d’ajouter : « Mes condoléances à la famille et aux amis. Et qu’il repose en paix ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

Ronaldo, autre légende du foot brésilien a tenu à souligner le privilège d’avoir suivi « son ami ». « Votre talent est une école que chaque joueur devrait traverser. Son héritage transcende les générations. Et c’est ainsi que vous continuerez à vivre. Aujourd’hui et toujours, nous vous fêterons », a notamment écrit le mythique numéro 9 du Real Madrid dans une série de messages.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Qu’il s’agisse de Cristiano Ronaldo ou du champion du monde argentin Lionel Messi, tous les grands noms du football ont eu un mot pour celui qui les a tous inspirés de près ou de loin. « Un simple ’au revoir’ à l’éternel roi Pelé ne suffira jamais à exprimer la douleur que traverse actuellement le monde du football tout entier », a rendu hommage sur Instagram le Portugais, tandis que le joueur argentin du PSG a simplement écrit « Repose en paix ».

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

« Éternel »

Ses anciens clubs ont également réagi à l’annonce de la disparition du triple champion du monde sous les couleurs de la Seleção. Son club de toujours le Santos FC a sobrement écrit « Éternel » sur ses réseaux sociaux. Le Cosmos New York, second club du Brésilien a pour sa part salué dans un communiqué son « impact inestimable ». L’occasion pour le club américain de rappeler que pour le dernier match de sa carrière en 1977, Pelé avait « joué une mi-temps pour les deux seuls clubs qu’il ait jamais représentés, Santos et le New York Cosmos ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Autre grand club du pays natal de Pelé, l’équipe de Flamengo a annoncé avoir rendu hommage par une minute de silence à la légende du football lors de son entraînement du jour. En Italie, c’est le Napoli, club historique de son rival de toujours Maradona, qui s’est illustré par son hommage. Subtil clin d’œil aux deux hommes, longtemps considérés comme les deux meilleurs joueurs du monde.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De Lula à Macron, hommages unanimes

Didier Deschamps, dans un message adressé aux médias, a quant à lui exprimé son admiration pour celui qui « semblait immortel ».

« Qui n’a pas rêvé, enfant, d’être Pelé ? Avec son numéro 10, il a mis sa virtuosité technique, son audace, sa créativité au service de ses équipes. Pelé, c’était l’alliance de la beauté et de l’efficacité. Son talent et son palmarès resteront gravés à jamais dans nos mémoires », a écrit le patron de l’équipe de France.

Le président français Emmanuel Macron, passionné de football, a également partagé quelques mots sur l’ancien footballeur qui était jusqu’alors hospitalisé à São Paulo depuis le mois dernier, subissant des traitements contre le cancer du côlon. « Le Jeu. Le Roi. L’éternité » a-t-il écrit en français et en portugais. Lula, le président du Brésil a rappelé qu’« il n’y a jamais eu de numéro 10 comme lui », ajoutant que « peu de Brésiliens ont porté le nom de notre pays aussi loin que lui ». La FIFA, elle, a salué « l’immortel » Pelé.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’aura éternelle de Pelé a été saluée par tous après sa disparition. Mais celui qui en parlait le mieux, c’était peut-être lui-même : « Pelé ne meurt pas. Pelé ne mourra jamais. Pelé vivra éternellement » disait-il à propos de lui et de son talent.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi