Publicité

Mort de Norman Jewison, réalisateur de « Dans la chaleur de la nuit », à 97 ans

Le cinéaste canadien avait été nommé trois fois pour l’Oscar du meilleur réalisateur.

L’au revoir d’un réalisateur qui a marqué le cinéma. Norman Jewison, notamment connu pour ses films Dans la chaleur de la nuit et Jesus Christ Superstar, est mort ce week-end à l’âge de 97 ans, a annoncé ce lundi 22 janvier son agent.

Le cinéaste canadien est « décédé samedi paisiblement », selon un communiqué de son agent Jeff Sanderson. Au cours de sa carrière, il avait été nominé trois fois pour l’Oscar du meilleur réalisateur.

Drames, comédies ou comédies musicales, l’œuvre de Norman Jewison s’aventure dans de nombreux genres. Mais aux États-Unis, son héritage reste surtout celui d’un cinéaste avec un intérêt pour la question sociale.

L’Amérique sociale

L’un de ses films les plus célèbres, Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night, en anglais), a remporté cinq Oscars en 1967, dont celui du meilleur film.

Il aborde les tensions raciales américaines, au travers d’un meurtre dans le Mississippi, duquel se retrouve accusé un Afro-Américain, incarné par la légende Sidney Poitier, qui est en réalité policier de Philadelphie et se retrouve à mener l’enquête avec un partenaire blanc.

Il a également réalisé Hurricane Carter, qui a permis à Denzel Washington de remporter l’Oscar du meilleur acteur. Celui qui a également son étoile sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles, a pour sa part reçu un Oscar pour récompenser l’ensemble de sa carrière en 1999.

Harcelé à l’école

Né à Toronto en 1926, Norman Jewison est élevé par des parents protestants qui tiennent un commerce en-dessous de leur appartement. Mais à cause de son nom, le jeune homme est harcelé à l’école par ses camarades qui le croient juif, selon le New York Times.

Il exprime très tôt un intérêt pour le cinéma et le théâtre, et, après avoir gagné ses premiers deniers comme chauffeur de taxi, trouve un emploi à la télévision canadienne CBC dans les années 50.

Il y passera sept ans avant de s’aventurer dans l’univers de la télévision américaine, puis du cinéma. Compagnon de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction de son pays d’origine, le cinéaste laisse derrière lui trois enfants et cinq petits-enfants.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Mort de Ian Bailey, condamné mais jamais emprisonné pour le meurtre de Sophie Toscan du Plantier

Laurie Johnson, compositeur du générique de « Chapeau melon et bottes de cuir » est mort

VIDÉO - David Gail : Mort de David Gail, star de Beverly Hills 90210, à l'âge de 58 ans