Publicité

Mort de Mary Weiss, chanteuse des Shangri-Las dont l’un des tubes est devenu viral sur TikTok

Mary Weiss, chanteuse du groupe The Shangri-Las s’est éteinte à l’âge de 76 ans. Mais l’une de ses chansons continue de fonctionner indirectement auprès des jeunes générations.
Capture d’écran Youtube Mary Weiss, chanteuse du groupe The Shangri-Las s’est éteinte à l’âge de 76 ans. Mais l’une de ses chansons continue de fonctionner indirectement auprès des jeunes générations.

DÉCÈS - Vous connaissiez forcément l’un de ses tubes, sans même savoir qu’elle en est l’interprète. La disparition de la rockeuse Mary Weiss a été confirmée ce vendredi 19 janvier par le label américain Norton Records au magazine Rolling Stone. Une perte qui plonge dans le deuil de nombreux aficionados d’une chanson devenue culte en ligne ces dernières années.

Jane Birkin, Matthew Perry, Jean-Pierre Elkabbach… Ces personnalités sont mortes en 2023

Décédée à l’âge de 75 ans, Mary Weiss était principalement connue pour avoir été la leader du groupe féminin The Shangri-Las durant les années 1960. Ses membres, âgées de 15 à 17 ans, auront ouvert « une voie radicale » dans la musique, souligne Libération, avant de sombrer dans l’oubli. La New-yorkaise derrière les tubes Remember (Walking in the Sand) ou encore Leader of the Pack était finalement revenue sous la lumière des projecteurs au milieu des années 2000 avec un album solo.

Mais si le nom de Mary Weiss ne vous dit toujours rien, une simple écoute du morceau Remember (Walking in the Sand) devrait éveiller quelques souvenirs.

« Oh no, oh no, oh no no no ! »

Comme l’indique le site de référence Whosampled, cette chanson datant de 1964 a été reprise en 2005 par le rappeur Capone, offrant une version aujourd’hui mondialement connue sous le titre Oh no ou Street Favorite. Avant cela, la chanson avait également été reprise par le groupe américain Aerosmith, qui avait toutefois conservé le titre original.

Les premières notes, ainsi que la répétition des « oh no », ont depuis fait le bonheur de millions d’utilisateurs de TikTok, Twitter (devenu X) et autres plateformes de vidéos en ligne, où les montages illustrant une situation généralement désespérée (mais souvent hilarante) sont accompagnés de cet ligne musicale créée en 1964 par Mary Weiss, sa sœur « Betty » et les sœurs jumelles Ganser.

Retour en 2007

L’utilisation quasi systématique de cette chanson pour ce type de montage humoristique a d’ailleurs conduit au retour en force de la chanson originale, (re)découverte par celles et ceux qui utilisaient la version Street Favorite de Capone pour leurs montages. Il est d’ailleurs possible de l’entendre à la télévision française, dans Quelle Époque sur France 2, où elle sert de générique pour introduire la chronique de Philippe Caverivière dans l’émission présentée par Léa Salamé.

Mais ce retour en grâce du morceau phare des Shangri-Las n’a toutefois pas eu d’impact sur la carrière de Mary Weiss, qui avait déjà effectué son retour artistique en 2007. Acclamé par la critique, l’album Dangerous Game avait donc signé son éphémère retour sur scène.

Il faut dire que la chanteuse a longtemps été privée de sa passion. Rolling Stone explique à ce titre que Mary Weiss avait été interdite de reprendre les tubes de sa jeunesse pour des raisons légales. « Ma mère avait signé de très mauvais contrats », expliquera-t-elle, comme le rapporte Libé. Ce qui l’avait plus ou moins contraint à abandonner ses ambitions artistiques pour reprendre une vie « normale » dans l’univers de la décoration d’intérieur.

À voir également sur Le HuffPost :

Mort de Colette Maze, la pianiste virtuose qui avait de la magie au bout des doigts, à 109 ans

Mort de Colin Burgess, premier batteur du groupe AC/DC, à l’âge de 77 ans