Mort de George Floyd. Des artistes arabes expriment leur solidarité… par le recours au “blackface”

Courrier international (Paris)
1 / 2

Mort de George Floyd. Des artistes arabes expriment leur solidarité… par le recours au “blackface”

Pour exprimer leur soutien aux antiracistes américains, des vedettes de la chanson et du cinéma arabes se sont maquillées en Noires. Les réactions n’ont pas tardé à fuser, les accusant d’être elles-mêmes racistes et de verser dans la pratique du “blackface”.

Des Arabes qui apportent leur soutien aux manifestants américains suscitent de vives critiques, rapporte le site MiddleEastEye. La raison ? Leur recours au “blackface” (grimage en Noir).

En effet, la chanteuse libanaise Tania Saleh, l’actrice marocaine Mariam Hussein et l’actrice algérienne Souhila Ben Lachhab ont en commun d’avoir posté sur les réseaux sociaux des messages de solidarité accompagnés d’une photo où elles apparaissent maquillées en Noires.

“Ce sont les racistes qui ont le cœur noir”

“Je voudrais être Noire, aujourd’hui plus que jamais… J’exprime mon amour et mon soutien total aux gens qui demandent l’égalité et la justice pour tous partout dans le monde”, a twitté Tania Saleh, accompagnant son message d’une image d’elle fortement retouchée.

Souhaila Ben Lachhab s’est teint la moitié du visage avec ce message : “Ce sont les racistes qui ont le cœur noir.” Et Mariam Hussein, toujours sur Instagram, a elle aussi eu recours à ce procédé pour exprimer sa solidarité avec les Noirs américains.

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :