Publicité

Mort de Frédéric Mitterrand : cette dernière volonté à laquelle il tenait particulièrement

La classe politique est en deuil… Jeudi 21 mars 2024, la famille de Frédéric Mitterrand a annoncé à l’AFP la mort de l’homme politique âgé de 76 ans. Invitée à réagir à la disparition de l’homme politique, Roselyne Bachelot a déclaré sur BFMTV : "C’est toujours très difficile d’être le fils, le neveu de quelqu’un d’aussi célèbre et d’aussi important dans la vie politique française que François Mitterrand. Mais Frédéric, ce personnage flamboyant, a été un homme qui est finalement l’homme de tous les Français". En toute transparence, l’ancienne ministre a indiqué : "Même les gens qui sont le moins intéressé par la culture ont vu ses émissions, ont regardé beaucoup de ses films… Sa voix extraordinaire, si particulière, qui a été d’ailleurs plagiée par toutes sortes d’imitateurs. Il faisait leur bonheur !". Selon elle, Frédéric Mitterrand savait rendre "accessible la culture au plus grand monde".

Roselyne Bachelot : "Tous les traitements avaient été arrêtés"

Avec émotion, celle qui est également chroniqueuse a évoqué la fin de vie de Frédéric Mitterrand. "C’était pour moi un ami très cher, très tendre et vraiment, c’est un chagrin… Bien sûr, depuis plusieurs jours, nous savions qu’il n’allait pas bien, mais ce qui est important, c’est que Frédéric est mort chez lui. Tous les traitements avaient été arrêtés et il est mort dans cet appartement si particulièrement, dans lequel j’ai de (...)

Lire la suite sur Closer

Quel plat fait le plus maigrir ?
Meurtre sauvage de Lola : retournement de situation pour Dahbia, la défense de la suspecte mise à mal
Mort de Frédéric Mitterrand : était-il en couple ?
Ménage de printemps : cet accident classique qui peut arriver à tout moment
"Je vous emmerde" : cette question que Frédéric Mitterrand n’avait pas supportée lors de sa dernière interview sur C8