Publicité

Mort d'une alpiniste après une chute de plus de 300 mètres dans les Alpes

Une enquête a été ouverte par le parquet de Grenoble (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD / AFP
Une enquête a été ouverte par le parquet de Grenoble (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD / AFP

Une femme de 31 ans est morte samedi alors qu'elle tentait de gravir, avec d'autres personnes, le versant ouest du Grand Colon, qui culmine à 2.400 mètres. Selon les secouristes, l'alpiniste aurait glissé "sur une neige dure" en pente raide.

Une alpiniste de 31 ans est décédée après avoir chuté de plusieurs centaines de mètres dans le massif de Belledonne, à l'est de Grenoble en Isère, ont expliqué les secours ce dimanche à l'AFP, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Cette jeune femme, originaire de l'agglomération grenobloise et accompagnée d'un groupe d'une dizaine de membres du Club alpin français, a glissé samedi après-midi "sur une neige dure" en pente raide sur environ 300 à 400 mètres, a précisé un secouriste de la CRS Alpes de Grenoble. La chute s'est produite depuis une arrête sur le versant ouest du Grand Colon qui culmine à 2.400 mètres. Arrivés sur place en hélicoptère, les secouristes ont constaté son décès. Le groupe qui accompagnait la victime a été héliporté en contrebas "pour le mettre en sécurité", a-t-on ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO- Le maire de Saint-Gervais-les-Bains porte plainte contre deux alpinistes qui ont bivouaqué au sommet du Mont-Blanc