Mort d'un bébé in utero à Paris : ouverture d'une triple enquête

Une triple enquête -médicale, administrative et judiciaire- est menée pour éclaircir les circonstances du décès à Paris d'un bébé in utero, imputé par les parents à la saturation de la maternité où l'accouchement devait avoir lieu.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire et la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a de son côté appelé à "une enquête exceptionnelle", administrative et médicale, pour "faire toute la lumière" sur cette affaire, assurant qu'elle "veillerait" à ce que les parents puissent connaître la vérité.

La patiente, suivie à la maternité de Cochin-Port Royal, s'est présentée dans la nuit de jeudi à vendredi avec un foetus mort in utero, à terme. Elle était déjà venue le mardi et dans la journée de jeudi "pour examen et déclenchement de l'accouchement". Or, après l'examen médical, "il lui avait été dit qu'elle pouvait retourner à son domicile", selon l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), qui s'est associée "pleinement à la douleur de la famille et au désarroi des personnels".

Premières explications dès ce lundi

"Il convient maintenant de déterminer pour quelles raisons cette femme a été renvoyée à son domicile, s'il y avait un manque de lits à Port-Royal et pourquoi la patiente n'a pas été transférée dans une autre maternité", dit l'AP-HP.

De premières réponses sont attendues lundi après-midi, mais les résultats complets de l'enquête "médicale et administrative avec des experts pluridisciplinaires tant internes qu'externes" seront connus d'ici à un mois.

Dans son (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mort d'un bébé in utero à Paris : ouverture d'une triple enquête
Une femme perd son enfant in utero faute de place à la maternité
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.