Mort d'Elizabeth II: les images fortes de la procession entre Buckingham Palace et Westminster Hall

Lors d'une procession solennelle au déroulé millimétré, le cercueil de la reine Elizabeth II a quitté le palais de Buckingham ce mercredi - Victoria Jones / POOL / AFP
Lors d'une procession solennelle au déroulé millimétré, le cercueil de la reine Elizabeth II a quitté le palais de Buckingham ce mercredi - Victoria Jones / POOL / AFP

Le cercueil de la reine Elizabeth II a quitté le palais de Buckingham et a rejoint, au cours d'une procession suivie par des dizaines de milliers de personnes, Westminster Hall où il sera exposé au public jusqu'à ses funérailles lundi.

Dès 14h22, une procession somptueuse, aussi millimétrée qu'une chorégraphie, a emmené le convoi funéraire du palais de Buckingham, où la reine avait passé le plus clair de son temps vivante, à Westminster Hall. En rouge, les gardes royaux et leurs coiffes noires de fourrure si typiques ont ouvert la marche. Puis est apparu le cercueil en chêne transporté sur un affût de canon, tiré par plusieurs chevaux noirs.

Recouvert de l'étendard royal, la couronne impériale, brillant de toutes ses pierres et diamants y a été déposée, ainsi qu'une couronne de fleurs blanches, dont des roses, dahlias et feuillages cueillis dans les jardins des domaines royaux de Balmoral et Windsor.

Les quatre enfants de la reine, en uniforme militaire à l'exception d'Andrew, suivent à pied. Juste derrière eux, deux de ses petits-fils William (en uniforme) et Harry, en costume. Derrière encore, leurs deux épouses dans deux voitures différentes, Meghan et Kate, voilette noire baissée sur le front. Kate, la princesse de Galles voyage avec la reine consort, Camilla, collier de nacre et chapeau noir.

Chaque minute, un coup de canon est tiré depuis Hyde Park, en alternance avec la cloche de Big Ben.

• Chorale religieuse à Westminster

À 15 heures, respectant parfaitement le planning, le cercueil entre au palais de Westminster au son d'une chorale religieuse, où sont rassemblés de nombreux responsables politiques dont la Première ministre nommée il y a quelques jours, Liz Truss.

Posé sur un catafalque (estrade funéraire) drapé de violet, le cercueil repose sur une estrade rouge au centre de la nef du bâtiment vieux de plusieurs siècles. Un bref service religieux suit, célébré par l'archevêque de Canterbury, le chef spirituel de l'Eglise anglicane.

• "Longue vie au Roi"

Peu avant 16 heures, le roi et la reine consort quittent Westminster aux cris de "Longue vie au Roi".

Les membres du Parlement, tous de noir vêtus, s'en vont à leur tour. Le grand hall de Westminster est vide à l'exception des gardes royaux, et leur brassard noir en signe de deuil, qui vont veiller sur la dépouille jour et nuit, en lui tournant le dos la tête baissée... et des photographes de presse, rassemblés dans des escaliers près de l'entrée.

• Des milliers de personnes rendent hommage à la reine

Le public, qui patiente pour les premiers depuis lundi soir, a enfin pu entrer à 16 heures. La dépouille de la reine est désormais accessible, depuis son cercueil fermé, au public.

Pendant un peu moins de cinq jours, la population pourra brièvement se recueillir, 24 heures sur 24 jusqu'au petit matin du 19 septembre, quelques heures avant le début des obsèques.

En larmes pour la plupart ou les yeux humides, les visiteurs n'ont droit qu'à quelques secondes devant le cercueil.

Des centaines de milliers de personnes sont attendues. La file pourrait s'étendre sur plusieurs kilomètres. Les autorités ont demandé au public de se "vêtir de manière appropriée pour rendre hommage" à la souveraine.

Article original publié sur BFMTV.com