Publicité

Mort d'Alexeï Navalny: Joe Biden rend hommage à l'opposant russe lors de sa rencontre avec son épouse

Joe Biden a rencontré jeudi à San Francisco (Californie) Ioulia et Dasha Navalnaïa, la veuve et la fille de l'opposant russe mort en prison Alexeï Navalny, saluant "un homme d'un courage incroyable".

"J'ai eu l'honneur de rencontrer l'épouse et la fille d'Alexeï Navalny", a dit le président américain lors d'une très brève intervention devant les caméras après l'entrevue, qui s'est tenue à l'écart de la presse. "C'était un homme d'un courage incroyable et c'est extraordinaire de voir comment sa femme et sa fille reproduisent cela".

Il a à nouveau accusé le président russe Vladimir Poutine d'être "responsable de la mort" de son opposant.

Dasha Navalnaïa est étudiante à l'université de Stanford, en Californie. Dans un message publié jeudi sur le réseau social X (ex Twitter), accompagné d'une photo les montrant toutes deux, sa mère avait indiqué l'avoir rejointe.

De nouvelles sanctions "majeures" contre la Russie

Le démocrate de 81 ans, en campagne en Californie depuis mardi, a assuré que l'action d'Alexeï Navalny "se poursuivrait au travers de celles et ceux qui, en Russie et partout dans le monde, le pleurent et se battent pour la liberté, la démocratie et les droits humains", selon un communiqué publié plus tôt jeudi par la Maison Blanche.

Cette dernière a publié deux photos de la rencontre. Sur l'une d'entre elles, Joe Biden serre Ioulia Navalnaïa dans ses bras.

L'autre cliché montre le président américain entouré des deux femmes, tous trois assis dans des fauteuils gris.

Joe Biden a répété dans son communiqué que les Etats-Unis dévoileraient vendredi de nouvelles sanctions "majeures" contre la Russie, en réponse à la mort de l'opposant, et pour marquer les deux années écoulées depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Le corps de l'opposant vu par sa mère

La mère d'Alexeï Navalny, mort en détention le 16 février, "doit pouvoir récupérer le corps de son fils et lui rendre l'hommage qui convient", a par ailleurs déclaré jeudi un porte-parole de la Maison Blanche.

"Les Russes doivent lui rendre son fils", a insisté devant la presse John Kirby, après que la mère de l'opposant russe a accusé les autorités d'exercer un "chantage" contre elle pour l'enterrer secrètement.

Selon l'administration pénitentiaire russe, l'opposant est mort le 16 février dans la colonie pénitentiaire N°3 de la localité de Kharp, une prison de haute sécurité où il était détenu depuis fin 2023 et purgeait une peine de 19 ans pour "extrémisme".

Après avoir survécu par miracle à un empoisonnement en août 2020, puis avoir été soigné en Allemagne, Alexeï Navalny, devenu populaire grâce à ses enquêtes sur la corruption du pouvoir, avait choisi de retourner en Russie en janvier 2021.

Il avait été immédiatement arrêté et condamné successivement à des peines de plus en plus lourdes, dans des conditions de détention de plus en plus difficiles, et fut souvent enfermé dans le froid d'une cellule d'isolement.

Article original publié sur BFMTV.com